T.A.T ! Festival 7 au 17 juillet 2022 au NGAT

Le Nouveau Gare au Théâtre, Fabrique d’Arts à Vitry-sur-Seine présente la seconde édition du

T.A.T ! FESTIVAL
Théâtre, Amour & Transats

du 7 au 17 Juillet 2022

Résolument tourné vers l’émergence, l’écriture contemporaine et l’implantation territoriale, le Nouveau Gare au Théâtre est une fabrique d’arts, un lieu de résidence, de recherche et de création. Il accueille tout au long de l’année des équipes artistiques, des auteur.ices, des ateliers à destination des professionnels et des amateurs.

Pour la seconde édition du T.A.T ! Festival, les codirecteurs Diane Landrot et Yan Allegret, proposent des spectacles en intérieur et en extérieur, jeune et tout public, lectures nocturne et à l’aube, ateliers, DJ set, balade artistique…Un événement estival tout près de Paris, deux semaines riches de découvertes artistiques à ne pas manquer !

 


SEMAINE 1 – 7 AU 10 JUILLET

3 SPECTACLES
Le Monde à l’envers– Un trio de super-héros et héroïnes mis en scène par la chorégraphe japonaise Kaori Ito (Cie Himé) embarque les enfants (dès 4 ans) dans une danse joyeuse et ludique.

> vendredi 8 à 11h et 15h & samedi 9 juillet à 15h

Euphrate – La comédienne Nil Bosca (Cie Artepo) crée un spectacle mêlant danse et théâtre (dès 13 ans) autour de ses origines turques, mis en scène avec la complicité d’Olivier Constant et Stanislas Roquette.
> Jeudi 7, vendredi 8 et samedi 9 à 19h

La Plénitude des cendres  – Yan Allegret présente une des pièces phares de sa Compagnie (&) So Weiter mettant en scène le champion du monde de boxe Hacine Chérifi. Le spectacle (dès 12 ans) explore le lien entre arts de la scène et arts du combat.

> Jeudi 7, vendredi 8 et samedi 9 à 21h

1 LECTURE
Mais qu’est-ce qu’ils font la? ? de Szabolcs Hajdu par les étudiants de l’école Auvray-Nauroy
> Samedi 9 juillet à 17h

1 APÉRO TRANSAT DJ SET en partenariat avec le Kilowatt (gratuit)
>Vendredi 8 et samedi 9 juillet à 20h

1 BALADE A VÉLO avec La Cour Cyclette
Une balade entre le NGAT et Le Théâtre El Duende à Ivry-sur-Seine avec une performance en itinérance de La Cie Sur le Pont.
>Dimanche 10 juillet à 10h

3 ATELIERS
-Danse en famille avec Kaori Ito / Cie Himé > Jeudi 7 juillet de 14h30 à 15h30

-Arts de combat / arts de la scène avec Yan Allegret / Cie (&) So Weiter > samedi 9 juillet, 16h à 17h

-Architecture avec Maria Lazaridou > samedi 9 juillet, 16h à 17h

 


SEMAINE 2 – 14 AU 17 JUILLET

4 SPECTACLES

Bzzz ! Le miel de lili – Une fable écologique tout en douceur pour les tout-petits dès 1 an par la Compagnie Matikalo
> Jeudi 14 et vendredi 15 juillet à 10h30 et samedi 16 juillet à 11h

De Gare en Gare – Un conte à découvrir en famille de Esmé Planchon
>Jeudi 14 au samedi 16 juillet à 15h

Farf is a… – Une performance théâtrale et musicale de Valérie Basse et Gregor Daronian. Pour leur premier spectacle, la Cie Trans idéal mettent en scène un duo de musiciens retranché dans leur logement précaire.

>Jeudi 14 au samedi 16 juillet à 19h

Moon – Une constellation de petites formes antigravitaires (tout public) du circassien Bastien Dausse (Cie Barks)
>Jeudi 14 au samedi 16 juillet a? 21

2 LECTURES
Carré Bleu de et par Emilie Lacoste – lecture nocturne (dès 13 ans)
>Vendredi 15 juillet à 22h30
> Dimanche 17 juillet à 6h

1 APÉRO TRANSAT DJ SET en partenariat avec le Kilowatt (gratuit)
>Vendredi 15 et samedi 16 juillet à 20h

3 ATELIERS
-Théâtre écologique (dès 5 ans) avec la Cie Matikalo > Jeudi 14 juillet de 13h30 à 14h30

-Ma bibliothèque imaginaire (dès 7 ans) avec Esmé Planchon > Vendredi 15 juillet de 16h30 À 17h30

Initiation théâtre (dès 12 ans) avec la Cie TRANS IDÉAL > Samedi 16 juillet de 14h À 15h

 

Théâtre, Amour & Transats,
tout est réuni pour fêter joyeusement l’été à Vitry-sur-Seine !

 

CELLE QUI MARCHE LOIN – Cie Ombres Folles et Cie du Roi Zizo / LE MOUFFETARD 11 au 13 juillet 2022

CIE OMBRES FOLLES ET CIE DU ROI ZIZO

Celle qui marche loin

Du 11 au 13 juillet 2022 à 20h au Mouffetard – Théâtre des arts de la marionnette

Ecriture, mise en scène, scénographie et interprétation : Maude Gareau et Gildwen Peronno

À voir en famille (dès 8 ans) – 45 minutes


Roadtrip pour objets

Au XIXe siècle, dans une Amérique que les Français viennent de délaisser, que les Anglais défendent bec et ongles et que les peuples autochtones voient changer, pour le meilleur et pour le pire, vit Marie. À travers son histoire, ce spectacle rend hommage aux femmes oubliées de la grande Histoire qui ont construit l’Amérique. Avec leur théâtre d’objets, le duo de comédiens franco-québécois tricote des choses du passé, d’aujourd’hui et de demain…

 

LES YEUX DE L’OCÉAN de Syaman Rapongan L’Asiathèque – 15 juin 2022

Éditions L’Asiathèque

Les Yeux de l’océan de Syaman Rapongan

Parution : 15 juin 2022

Collection « Taiwan Fiction »

Roman autobiographique traduit du chinois (Taiwan) par Damien Ligot

Préface de Gwennaël Gaffric

Photographies de Véronique Arnaud


« Chaque être vivant, chaque plante, chaque vague dispose d’un esprit qu’il faut savoir entendre »

Syaman Rapongan, issu du groupe autochtone des Tao, aime à se définir comme un écrivain de l’océan. Dans cet ouvrage d’inspiration autobiographique, il revient sur sa jeunesse, quand il a quitté son île natale de Lanyu (appelée aussi « île aux Orchidées »), au sud-est de Taiwan, pour gagner le « continent » taïwanais. Il raconte comment il s’est résolu, contre la volonté de ses parents, à sauter dans un bateau pour aller étudier dans la métropole « civilisée ». Il évoque ses errements identitaires, les travaux de force qu’il a dû effectuer pour survivre et les discriminations qu’il a subies, à la fois comme Aborigène et comme prolétaire. Toutes ces épreuves, et aussi quelques voyages au long cours qui lui feront rencontrer d’autres hommes et d’autres paysages, vont lui donner pleine conscience de la valeur de la culture de ses aïeux, et le conduiront à revenir chez lui et à lutter pour la reconnaissance des droits de son peuple.

Chronique sociale du Taïwan des années 1970 et 1980, lequel considère encore les Autochtones comme des individus arriérés et sauvages, les Yeux de l’océan / Mata nu Wawa présente une autre facette du « miracle économique taïwanais ». D’une plume à la fois trempée de colère et d’espoir, due à sa double marginalité de natif d’une petite île et de Taïwanais, Syaman Rapongan montre comment l’héritage culturel des Autochtones formosans peut régénérer la culture taïwanaise contemporaine en la situant dans une nouvelle dynamique transpacifique.

Le récit évoque une multitude de personnages hauts en couleur : la famille de l’auteur, avec ses traditions et ses croyances, les instituteurs, missionnaires et administrateurs, soucieux d’inculquer la culture han et la religion « occidentale » à une population « arriérée », et tous ceux qui, sur la grande île, exploitent la naïveté des jeunes Autochtones.

Conformément à la vocation de la collection « Taiwan Fiction », cet ouvrage fait entendre une voix contemporaine singulière et puissante, et témoigne d’expériences qui, si locales soient-elles, ont une portée universelle.

En annexe à l’ouvrage, figurent une carte du Pacifique — dont on verra le rôle qu’elle a joué dans la pensée de l’auteur — ainsi que des photographies de Véronique Arnaud, docteure d’Etat, chercheuse honoraire du CNRS au Centre Asie du Sud-Est (CASE), qui a effectué son premier terrain à Lanyu en 1971, pour y revenir régulièrement depuis et y consacrer de nombreuses publications.