ESPACE DES ARTS, Scène nationale Chalon-sur-Saône Saison 2022-2023

Saison 2022-2023

Espace des Arts, scène nationale Chalon-sur-Saône

 

L’Espace des Arts, scène nationale Chalon-sur-Saône place sa saison 2022-2023 sous le signe de l’exploration. Une aventure artistique composée de près de 80 spectacles et événements.

James Thierrée, 26000 couverts, Akram Khan, Jeanne Added, Jeanne Balibar, Fanny de Chaillé, Maëlle Poésy… de grands noms à l’affiche et une diversité de propositions artistiques – théâtre, danse et musique mais aussi cinéma, expositions, arts de la marionnette, cirque et arts numériques. Sans oublier des temps forts :

Focus Jeune Théâtre Européen du 10 au 15 octobre 2022
Initié en 2021, ce projet du programme phare de la Commission européenne « Europe Creative » a pour objectif de créer un théâtre plurilingue imaginé par une communauté soudée d’artistes de cultures et de langues diverses. Cette 3e édition présente 3 spectacles :

Batracia Bouée : Utopie Gonflable par la Compagnie La Serre réunissant de jeunes diploômés venant de France, de Russie et de Suède. Une fable délirante sur le réchauffement climatique et l’adaptabilité de l’homme sur son territoire.

On the wolf’s trail / sur la piste du loup de Jakub Maksymov. Un spectacle tout public en serbe surtitré adapté du roman L’Appel de la forêt de Jack London. Une magnifique lutte pour la vie portée par six acteurs marionnettistes, un percussionniste, dix microphones, quatre chiens et un cerf…aussi vrais que nature.

Honey & sun & gold / Du Miel, du soleil et de l’or. Une adaptation du roman Sans famille d’Hector Malot écrite par Yasser Abu Shaqra et mis en scène et interprété par Rémi Sarmini. Ce dernier y compare l’histoire de sa vie, celle d’un artiste qui fuit la Syrie en 2016 pour échapper à la guerre, qui erre de par le monde pour trouver un endroit sûr et paisible où vivre et travailler à celle du petit Rémi, enfant trouvé recueilli par des parents nourriciers avant d’être vendu à un vagabond saltimbanque.

Festival Transdanses du 15 au 25 novembre 2022
En novembre, place au traditionnel festival de danse qui célèbre le croisement des esthétiques, des formes et des disciplines. Ouverture avec la création Une nuit entière* de Tatiana Julien et Anna Gaïotti. Electro et danses folkloriques au programme avec Carcass du chorégraphe portugais Marco da Silva, Krump avec Nach qui dans Elles disent célèbre les corps érotiques et politiques et Bugging de Etienne Rochefort, du nom de cette nouvelle danse résultant d’une énergie commune et vibratoire à toutes les danses urbaines. Il sera question de sport dans la pièce Le tir sacré de Marine Colard et dans la création À nos combats de Salia Sanou qui s’intéressera plus particulièrement à la pratique de la boxe chez les femmes tandis que Justine Berthillot, artiste du Vivier de l’EDA se lance dans une nouvelle performance pour rollers et batterie : Rite. La création L’Équilibre de la bicyclette, 3e volet de la série chorégraphique « Terre sèche » du franco-sri-lankais Sarath Amarasingam clôturera l’événement. Une pièce tout public mêlant influence indienne, contemporaine, hip-hop et BMC©, une pratique somatique innovante qui met en relation l’intelligence du corps avec l’esprit.

*tournée : 29-30 nov. 22 Le Phénix, scène nationale Valenciennes / 10 au 13 déc. 22 à l’Espace Cardin, Théâtre de la Ville à Paris / Janv. 23 à la Maison de la Culture d’Amiens / 29 au 31 mars 23 à Bonlieu, scène nationale d’Annecy

Festival Chef Op’ en lumières du 27 février au 5 mars 2023
L’Espace des arts s’associe de nouveau avec l’association Chefs Op’ en lumière pour une 5e édition du festival dédié aux métiers de l’ombre du cinéma et plus particulièrement aux directeurs de la
photographie qui traduisent en image le récit du film et l’intention des cinéastes. Au programme : des projections, des avant-premières, des débats, des conférences, des masterclass et des ateliers d’éducation à l’image pour jeunes et moins jeunes. Programme détaillé à venir. 

>> Dépliant de saison

&

L’Espace des Arts vous propose sa Revue de saison pour plonger au cœur du projet de la Scène nationale. Reportage photos et interviews accompagnent la présentation de la programmation. 

THE SPIRIT OF LEE MILLER Exposition de MISIA-O’ Septembre 2022

MISIA-O’

présente

THE SPIRIT OF LEE MILLER

Une exposition photographique dans 2 lieux à Paris :

 

ORANGERIE DU SÉNAT – JARDIN DU LUXEMBOURG
160e anniversaire du salon des Beaux-arts
Accès par la porte de Férou – 19 bis rue de Vaugirard 75006 Paris

-> du 22 au 27 septembre 2022 de 11h à 19h

Vernissage jeudi 22 septembre de 12h à 15h dans le jardin du Luxembourg > Aperçu

 

GALERIE JOSEPH
12e édition du Festival Les rives de la beauté
7 rue Froissard 75003 Paris

-> du 21 au 24 septembre 2022 de 11h à 19h30

Vernissage mercredi 21 septembre de 19h à 21h > Aperçu

VIVRE EN PEINTURE – CORINNE DEVILLE au MAHHSA 17 septembre 2022 au 29 janvier 2023

VIVRE EN PEINTURE – CORINNE DEVILLE (1930-2021)

Du 17 septembre 2022 au 29 janvier 2023

au MAHHSA – Musée d’Art et d’Histoire de l’Hôpital Sainte-Anne

Conférence d’Anne-Marie Dubois,

commissaire de l’exposition et responsable scientifique du MAHHSA : jeudi 17 novembre à 18h30


Une artiste prolifique, un musée singulier

Le Musée d’Art et d’Histoire de l’Hôpital Sainte-Anne (MAHHSA) présente pour la première fois une monographie de Corinne Deville. Plus de 100 œuvres exposées, peintures et sculptures, d’une artiste prolifique à l’œuvre jusqu’alors méconnue. Un imaginaire exubérant aux couleurs vives peuplé de personnages fantastiques et d’un bestiaire aux mille métamorphoses.

L’exposition Vivre en peinture, du 17 septembre 2022 au 29 janvier 2023, s’inscrit par excellence au sein du MAHHSA, premier musée hospitalier à avoir obtenu l’appellation « musée de France », en 2016. Un lieu phare, consacré à l’art et à la psychiatrie, qui appréhende l’œuvre dans son contexte historique hors de son milieu hospitalier.

Une découverte artistique majeure au sein d’un musée qui place l’œuvre dans une histoire de l’art, de la création et de la psychiatrie.

Corinne Deville (1930- 2021)

Née à Montcy-Saint-Pierre, à deux pas de Charleville-Mézières, Corinne Deville est la fille d’un couple d’artistes ardennais, la peintre et graveuse Elisabeth de la Mauvinière et Jean Deville, graveur, qui fut aussi à la tête de la fonderie Deville. Forte de cette filiation, Corinne Deville s’est forgée un univers très personnel, inclassable, où se côtoient personnages et animaux fantastiques.

Artiste prolifique mais restée volontairement dans l’ombre, elle est enfin montrée au grand public grâce à sa famille et au MAHHSA.

A noter, deux précédentes expositions :

« Corinne Deville – l’intime sacré » du 16 juin au 29 aout 2021, au Palais du Tau à Reims.

« Dans ma tête de solitaire, Corinne Deville Taittinger » du 10 octobre 2019 au 5 janvier 2020, au Musée de l’Ardenne et à la Maison des Ailleurs à Charleville-Mézières.

 

© Yvon Meyer

TALENTS ADAMI CLASSIQUE – PROMOTION 2022

TALENTS ADAMI CLASSIQUE

Promotion 2022

A l’issue du processus de sélection, 8 artistes ont été sélectionnés :

Artistes instrumentistes : Samuel Bismut, piano Johannes Gray, violoncelle Mélanie Laurent, harpe Magdalena Sypniewski, violon

Artistes lyriques : Clarisse Dalles, soprano Floriane Hasler, mezzo-soprano Imanol Iraola, baryton Thomas Ricart, ténor

Les Talents Adami Classique distinguent chaque année depuis plus de vingt-cinq ans huit artistes classiques (quatre lyriques et quatre instrumentistes).

Label reconnu et valorisant pour ces artistes interprètes à l’aube de leur carrière, cette opération est une opportunité de leur faire vivre des moments uniques et développer un réseau de contacts professionnels.

Trois grands rendez-vous sur scène pour les Talents Adami Classique :

Fin juillet, la Ferme de Villefavard accueillera les huit talents pour une semaine de résidence à l’issue de laquelle ils donneront un concert exceptionnel, une occasion pour le public et les professionnels de découvrir tout leur talent.

Ils se produiront dans la foulée aux Musicales de Normandie et début 2023, on retrouvera les Talents Adami Classique 2022 sur une scène parisienne.


Festival du Haut-Limousin

Samedi 30 juillet à 20h

Auditorium de la Ferme de Villefavard 2 impasse de l’église et de la cure 87190 Villefavard

Billetterie et renseignements : info@festivalduhautlimousin.com


Musicales de Normandie
Lundi 1er août à 20h30

Musée Michel Ciry
Rue Marguerite Roll
76119 Varengeville-sur-Mer

Billetterie et renseignements : billetterie.musicalesnormandie@gmail.com


Paris
Date et lieu annoncés prochainement.

 

ADAMI / AVIGNON 2022

L’ADAMI PLACE L’ARTISTE AU CENTRE
DE NOUVEAUX PROGRAMMES D’AIDES DIRECTES EN ACTION A AVIGNON 2022

L’Adami, marque une fois de plus son engagement au service des artistes-interprètes, à travers trois dispositifs emblématiques de ses missions. Dans le cadre du plus grand festival de théâtre au monde, l’Adami accompagne les artistes-interprètes dans les différentes étapes de leur carrière, en facilitant notamment leur l’accès aux professionnels et la diffusion de leurs spectacles.

FESTIVAL D’AVIGNON


« LA NUIT IMMERSIVE » Eglise des Célestins, 12 juillet à 21h30, 23h et 00h30

Une soirée exceptionnelle, inédite, proposée par l’Adami, qui accompagne les artistes émergents sur la création hybride en collaboration avec le magazine Tracks diffusé sur ARTE. Super Tomorrow : la thématique choisie englobe le design, le bio-art ou l’art contemporain et passe par une remise en cause des codes du spectacle vivant. Partager et mettre ensemble ces disciplines diverses forment un panorama étonnant. Le public passe d’une performance à une autre dans une forme déambulatoire.

« LES DOUZE HEURES DES AUTEURS » Maison Jean Vilar, 10 juillet de midi à minuit

La promotion 2021 des « TALENTS ADAMI THÉÂTRE » sous la houlette de Pascal Rambert va participer à cet événement autour des écritures dramatiques d’aujourd’hui. Chaque année, l’Adami crée une véritable rencontre entre deux générations d’artistes, huit jeunes acteurs travaillent avec un metteur en scène de renom et présentent un spectacle dans le cadre du Festival d’Automne à Paris. Un tremplin notable pour chaque promotion.

 

OFF D’AVIGNON


« ADAMI DÉCLENCHEUR PROJET THEATRE» 27 artistes accompagnés dans le Off

Avec la réforme de son action artistique l’Adami met l’artiste au centre. Le programme Adami Déclencheur fait partie de ses nouveaux programmes d’aides directes aux artistes.

27 artistes bénéficient de cette aide spécifique de l’Adami en 2022 dans le Off d’Avignon. Une proposition originale faite aux comédiens, marionnettistes et circassiens pour qu’ils soient porteurs de leur projet. Un dispositif qui est déployé en plusieurs phases, l’Adami les accompagne à chaque étape : de la conception à la diffusion de leur spectacle. Dans le cadre d’Avignon, l’aide financière est prolongée par des conseils sur leur communication pour optimiser au mieux leur présence dans le Off.

 

T.A.T ! Festival 7 au 17 juillet 2022 au NGAT

Le Nouveau Gare au Théâtre, Fabrique d’Arts à Vitry-sur-Seine présente la seconde édition du

T.A.T ! FESTIVAL
Théâtre, Amour & Transats

du 7 au 17 Juillet 2022

Résolument tourné vers l’émergence, l’écriture contemporaine et l’implantation territoriale, le Nouveau Gare au Théâtre est une fabrique d’arts, un lieu de résidence, de recherche et de création. Il accueille tout au long de l’année des équipes artistiques, des auteur.ices, des ateliers à destination des professionnels et des amateurs.

Pour la seconde édition du T.A.T ! Festival, les codirecteurs Diane Landrot et Yan Allegret, proposent des spectacles en intérieur et en extérieur, jeune et tout public, lectures nocturne et à l’aube, ateliers, DJ set, balade artistique…Un événement estival tout près de Paris, deux semaines riches de découvertes artistiques à ne pas manquer !

 


SEMAINE 1 – 7 AU 10 JUILLET

3 SPECTACLES
Le Monde à l’envers– Un trio de super-héros et héroïnes mis en scène par la chorégraphe japonaise Kaori Ito (Cie Himé) embarque les enfants (dès 4 ans) dans une danse joyeuse et ludique.

> vendredi 8 à 11h et 15h & samedi 9 juillet à 15h

Euphrate – La comédienne Nil Bosca (Cie Artepo) crée un spectacle mêlant danse et théâtre (dès 13 ans) autour de ses origines turques, mis en scène avec la complicité d’Olivier Constant et Stanislas Roquette.
> Jeudi 7, vendredi 8 et samedi 9 à 19h

La Plénitude des cendres  – Yan Allegret présente une des pièces phares de sa Compagnie (&) So Weiter mettant en scène le champion du monde de boxe Hacine Chérifi. Le spectacle (dès 12 ans) explore le lien entre arts de la scène et arts du combat.

> Jeudi 7, vendredi 8 et samedi 9 à 21h

1 LECTURE
Mais qu’est-ce qu’ils font la? ? de Szabolcs Hajdu par les étudiants de l’école Auvray-Nauroy
> Samedi 9 juillet à 17h

1 APÉRO TRANSAT DJ SET en partenariat avec le Kilowatt (gratuit)
>Vendredi 8 et samedi 9 juillet à 20h

1 BALADE A VÉLO avec La Cour Cyclette
Une balade entre le NGAT et Le Théâtre El Duende à Ivry-sur-Seine avec une performance en itinérance de La Cie Sur le Pont.
>Dimanche 10 juillet à 10h

3 ATELIERS
-Danse en famille avec Kaori Ito / Cie Himé > Jeudi 7 juillet de 14h30 à 15h30

-Arts de combat / arts de la scène avec Yan Allegret / Cie (&) So Weiter > samedi 9 juillet, 16h à 17h

-Architecture avec Maria Lazaridou > samedi 9 juillet, 16h à 17h

 


SEMAINE 2 – 14 AU 17 JUILLET

4 SPECTACLES

Bzzz ! Le miel de lili – Une fable écologique tout en douceur pour les tout-petits dès 1 an par la Compagnie Matikalo
> Jeudi 14 et vendredi 15 juillet à 10h30 et samedi 16 juillet à 11h

De Gare en Gare – Un conte à découvrir en famille de Esmé Planchon
>Jeudi 14 au samedi 16 juillet à 15h

Farf is a… – Une performance théâtrale et musicale de Valérie Basse et Gregor Daronian. Pour leur premier spectacle, la Cie Trans idéal mettent en scène un duo de musiciens retranché dans leur logement précaire.

>Jeudi 14 au samedi 16 juillet à 19h

Moon – Une constellation de petites formes antigravitaires (tout public) du circassien Bastien Dausse (Cie Barks)
>Jeudi 14 au samedi 16 juillet a? 21

2 LECTURES
Carré Bleu de et par Emilie Lacoste – lecture nocturne (dès 13 ans)
>Vendredi 15 juillet à 22h30
> Dimanche 17 juillet à 6h

1 APÉRO TRANSAT DJ SET en partenariat avec le Kilowatt (gratuit)
>Vendredi 15 et samedi 16 juillet à 20h

3 ATELIERS
-Théâtre écologique (dès 5 ans) avec la Cie Matikalo > Jeudi 14 juillet de 13h30 à 14h30

-Ma bibliothèque imaginaire (dès 7 ans) avec Esmé Planchon > Vendredi 15 juillet de 16h30 À 17h30

Initiation théâtre (dès 12 ans) avec la Cie TRANS IDÉAL > Samedi 16 juillet de 14h À 15h

 

Théâtre, Amour & Transats,
tout est réuni pour fêter joyeusement l’été à Vitry-sur-Seine !

 

UNTITLED 2022 – carte blanche Alice Laloy au Mouffetard les 20 et 21 mai 2022

UNTITLED 2022

PERFORMANCE INÉDITE

20 et 21 mai 2022 à 20h

durée : 1h30 – Tarifs 20€ / 16€ / 13€

Alice Laloy se saisit de sa carte blanche pour rencontrer le collectif Spat’Sonore et créer avec eux une soirée improvisée.

Une invitation à une soirée expérimentale, sonore et musicale.

Cette carte blanche sera l’occasion d’accrocher ces instruments extraordinaires dans la salle du Mouffetard – Théâtre des arts de la marionnette et d’en poursuivre l’installation par quelques machines, instruments et tuyauteries de la compagnie S’appelle Reviens. Les deux équipes artistiques se feront acolytes afin de créer un concert-installation unique et éphémère.

Le Mouffetard – Théâtre des arts de la marionnette souhaite donner un espace de liberté et du temps aux artistes pour qu’ils puissent chercher, tâtonner, expérimenter, réfléchir et imaginer de futurs projets.

Créatrice d’un théâtre un peu fou, mélange de drôlerie et de poésie, Alice Laloy confronte matériaux, machines, marionnettes, compositions sonores et jeu d’acteurs pour œuvrer à la recherche d’un autre langage. Marionnettiste tendance animiste, elle rêve ses créations à l’écoute de ce que les objets ont à lui dire. Elle est artiste associée au Mouffetard – Théâtre des arts de la marionnette (2018 – 2022). Cliquez-ici pour découvrir son univers.

Spat’Sonore est un collectif de musiciens qui créent des instruments destinés à amplifier le son : des acousmoniums acoustiques tentaculaires, d’immenses orgues à bouches, des amplificateurs-spatialisateurs-filtres de sons produits par la bouche, par une corde ou par une membrane. Cliquez-ici pour découvrir leur univers.

 

JAMEL DEBBOUZE, lauréat du Prix Adami de l’artiste citoyen 2022

Jamel Debbouze, lauréat du Prix Adami de l’artiste citoyen 2022

L’Adami est heureuse de décerner le Prix Adami de l’artiste citoyen 2022 à Jamel Debbouze !

Il lui sera remis le 9 mai 2022 par Pierre Lescure, en présence de Anne Bouvier et Bruno Boutleux, respectivement présidente et directeur général de l’Adami.

L’Adami, société au service des artistes-interprètes, décerne chaque année ce Prix qui honore l’engagement citoyen d’un artiste à travers son métier ou ses actions citoyennes. Ce prix symbolise la place essentielle des artistes dans la société.

Le Prix de l’artiste citoyen, doté de 10 000 €, relève de la mission forte de l’Adami d’accompagner les artistes-interprètes dans tous leurs projets. Le lauréat reverse cette somme à la structure de son choix.

L’association Les Ami(e)s du Comedy Club, créée à l’automne 2012 à l’initiative de son président Jamel Debbouze, recevra la dotation du Prix de l’Adami dans son intégralité.
Elle œuvre à favoriser l’émergence de nouveaux talents, à diffuser des pratiques artistiques et culturelles, et à participer à la mixité sociale de la société actuelle.

Comme le précise Anne Bouvier, présidente de l’Adami « l’éducation aux pratiques artistiques doit être une priorité ». Ce prix, à travers les voix de son conseil d’administration, marque la volonté d’encourager un artiste particulièrement actif en ce domaine.

——————————-

Jamel Debbouze est comédien, humoriste, acteur et producteur franco-marocain. La passion pour la scène l’anime depuis ses débuts. Véritable pionnier du stand-up en France, il monte sur les planches régulièrement depuis le milieu des années 90, et présente fréquemment des spectacles originaux. Parallèlement à sa carrière, il a toujours été impliqué auprès des jeunes, soucieux de les aider à développer leur accès à la vie professionnelle en mettant en place de nombreuses initiatives d’action culturelle.

Après le succès de l’émission Le Jamel Comedy Club sur Canal plus en 2006, Jamel Debbouze inaugure son théâtre à Paris le Comedy Club qui offre un tremplin inespéré à de jeunes artistes. Son association, avec les opérations Talents en court et Filme l’avenir, organise toute l’année de nombreuses rencontres et ateliers de formation entre jeunes cinéastes et les professionnels de l’audiovisuel, et propose également des ateliers d’écriture et de réalisation de films. Prés de 360 jeunes ont bénéficié du dispositif Talents en court et 750 jeunes ont été formés dans 33 villes de France et des DOM grâce au projet Filme l’avenir.

Précédents lauréats : 2017 : Zahia Ziouani – 2018 : Angélique Kidjo – 2019 : Samuel Le Bihan – 2021 : Marc Lavoine

© Fred Meylan

LIVR’À VANNES 10, 11 et 12 juin 2022

LIVR’À VANNES

10, 11 et 12 juin 2022

Salon littéraire – 15e édition – livreavannes.fr

Entrée libre et gratuite sur la rive droite du port de Vannes et à l’auditorium de la Chapelle des Carmes

 

La quinzième édition du salon Livr’à Vannes, du vendredi 10 au dimanche 12 juin 2022, réunira plus de 200 auteurs en plein cœur de Vannes. Aujourd’hui très prisé, ce rendez-vous entièrement gratuit et en entrée libre, présente une grande diversité d’auteurs et de genres littéraires : littérature générale, jeunesse, young adult, bande dessinée, littérature bretonne.

Après Michel Bussi en 2021, cette quinzième édition sera présidée par Véronique Olmi.
La programmation est axée sur trois grands thèmes chers au cœur de la Bretagne : La mer, la terre et le vent.

PLUS DE 200 AUTEURS

Devenu le rendez-vous incontournable des amoureux du livre, Livr’À Vannes réussit le pari de réunir des auteurs très diversifiés.

Des grands noms de la littérature : Sorj Chalandon, Jean-Marie Rouart, Eliette Abecassis, Clara Dupont-Monod, Irène Frain, Yann Quéffelec… aux auteurs à succès : Virginie Grimaldi, Aurélie Valognes, Laurent Gounelle, Agnès Ledig sans oublier la star de cinéma : Mélanie Laurent, les journalistes-écrivains : Vanessa Schneider, Guillaume Meurice, Xavier de Moulins, Adeline Fleury, Nicolas Carreau, François-Guillaume Lorrain... et la venue exceptionnelle de l’auteur américain Douglas Kennedy !

De fiction à la heroic-fantaisy, du cosy crime à la young adult, du roman feel-good à l’autobiographie ou encore de la bande-dessinée au roman historique, il y en aura pour tous les goûts !

PLACE AUX JEUNES LECTEURS !

Vannes, terre de lectures ! Quatre médiathèques sont à disposition des vannetais. De nombreuses actions culturelles et notamment à destination des plus jeunes sont menées toute l’année par les bibliothécaires. Ces actions pédagogiques sont fortes au moment de Livr’ À Vannes puisque la journée d’ouverture du salon, vendredi 10 juin est entièrement dédiée aux jeunes lecteurs ! Chaque classe participante au projet a rendez-vous avec un auteur pour un atelier thématique d’une heure. Au total, 12 auteurs en langue française et un auteur en langue bretonne partageront leurs univers avec les enfants. Et pour la première fois cette année, les lycéens, sont appelés à voter pour leur roman coup de cœur parmi les 5 ouvrages de la sélection du du Prix « Jeunes Adultes ».

50 CONFÉRENCES ET RENCONTRES, 1 EXPOSITION et LA GRANDE DICTÉE POUR LES NULS DES ÉDITIONS FIRST

En plus des nombreuses séances de dédicaces, 50 conférences et rencontres seront proposées. Citons la Rencontre « Rapporteur de guerre » avec Patrick Chauvel, le dernier des grands photoreporters de guerre, à peine revenu d’Ukraine, avec le journaliste et écrivain Patrick Mahé le samedi 11 juin à 10h45.

Une exposition :Le photographe René Tanguy a réalisé un voyage photographique à partir d’une correspondance entre Jack Kerouac et le poète breton Youenn Gwernig. Une amitié forte, qui marque les trois dernières années du romancier américain d’origine bretonne qui aurait eu 100 ans en 2022.

Le dimanche 12 juin, tous les amoureux de la langue française sont invités à participer à « la grande dictée pour les nuls » en partenariat avec les Editions First. Le rendez-vous incontournable du salon sera cette anne?e orchestré par Julien Soulié, ex-professeur de Lettres classiques et expert au Projet Voltaire qui vient de publier un ouvrage de vulgarisation Les Pourquoi du français (Paru en mars 2022 chez First)

3 PRIX LITTÉRAIRES

Le Prix littéraire de la ville de Vannes

Ce Prix récompense un roman français publié entre septembre 2021 et mars 2022.

Les six romans sélectionnés :

  • Artifices de Claire Berest (Stock)
  • Enfant de salaud de Sorj Chalandon (Grasset)
  • S’adapter de Clara Dupont-Monod (Stock)
  • Au printemps des monstres de Philippe Jaenada (Mialet Barrault)
  • Scarlett de François-Guillaume Lorrain (Flammarion)
  • Merci, Grazie, Thank you de Julien Sandrel (Calmann Lévy)

 

Le Prix « Jeunes adultes »

Initié par la ville de Vannes en 2018, ce Prix récompense un auteur français dont ses
lecteurs sont âgés de 12 à 20 ans. Grande nouveauté cette année, les lycéens vannetais et
les médiathèques de la ville sont appelés à voter pour leur roman coup de cœur parmi les
cinq en lice. Le lauréat se verra remettre un chèque de 1 000 €.

Les cinq romans sélectionnés :

  • Annie au milieu de Emilie Chazerand (éditions Sarbacane / Exprim’ • 2021)
  • Trilogie Alma vol. 1 Le vent se lève de Timothée de Fombelle (Gallimard • 2020)
  • Et le ciel se voila de fureur de Taï-Marc Le Thanh (Ecole des loisirs / Medium+ • 2022)
  • Parler comme tu respires de Isabelle Pandazopoulos (Rageot • 2021)
  • D’or et d’Oreillers de Flore Vesco (Ecole des loisirs / Medium+ • 2021)

 

Le Prix du roman en langue bretonne

En partenariat avec l’Institut Culturel de Bretagne et Emglev Bro Gwened

Ces trois prix littéraires seront remis le samedi 11 juin à 11h45 sur le salon

 

Manifestation littéraire majeure en Bretagne où près de 25 000 visiteurs se  pressent chaque année, Livr’ à Vannes 2022 promet un moment riche de découvertes et de partage pour tous les amoureux du livre !

Festival LES UTOPIKS – Espace des arts 31 mars au 11 avril 2022

LES UTOPIKS

FESTIVAL DU 31 MARS AU 11 AVRIL 2022

À L’Espace des Arts, scène nationale Chalon-sur-Saône

INVENTÉ ARTISTIQUEMENT AVEC OLIVIER LETELLIER DE LA CIE THÉÂTRE DU PHARE !

UN FESTIVAL PLURIDISCIPLINAIRE POUR LES PETITS ET GRANDS, DE 0 À 110 ANS

C’est avec la complicité d’Olivier Letellier, metteur en scène, directeur artistique de la Cie Théâtre du Phare que nous avons rêvé ce festival. Stimulés par son art du récit, nous posons ensemble les bases d’une histoire des « Utopiks » à laquelle vous êtes invités à participer. Avec plus de 20 spectacles et formes hybrides en 12 jours, du plateau au parvis et même au-delà, le Festival Les Utopiks est un véritable moment d’effervescence artistique. Pour que la venue de chacun soit joyeuse, réconfortante, complète et immersive, nous allons transformer l’Espace des Arts en un lieu de tous les possibles ! Vous ne viendrez pas seulement voir des spectacles, vous serez aussi invités à participer à des ateliers gratuits, à rassasier la petite faim qui fait gargouiller le ventre, ou bien encore à crapahuter dans les recoins du bâtiment et à finir par vous lover confortablement dans une cabane, pour bouquiner tranquillement… Les Utopiks seront LE moment pour les tout-petits comme les plus grands de venir passer du temps dans cette immense maison, la (re)découvrir et se l’approprier pour de vrai !

RADIO MA – MA SCÈNE NATIONALE PAYS DE MONBÉLIARD 2022

LA RADIO DE CRÉATION S’INSCRIT DANS LE PROJET D’UNE SCÈNE NATIONALE, MA OUVRE LA VOIE

Radio MA : radioma.eu

Dans le prolongement des programmes qu’elle porte, et des structures qui l’ont précédées comme le Centre International de Création Vidéo – Pierre Schaeffer, MA scène nationale intègre la radio de création dans son projet global aux côtés du spectacle vivant et des arts numériques.

Avant de se lancer dans cette aventure, la scène nationale montbéliardaise s’est d’abord rapprochée de professionnels de la radio qui collaborent régulièrement avec le monde du spectacle vivant comme Alexandre Plank, Christophe Rault, Thomas Guillaud-Bataille, Maya Boquet et Antoine Richard pour réfléchir à l’évolution de leurs métiers et du rôle que peut jouer une structure labélisée comme MA pour soutenir l’écriture radiophonique.

Dès 2020/21, des premiers projets ont vu le jour, nourrissant l’ensemble des missions porté par de telles maisons, c‘est-à-dire, la diffusion de la création contemporaine auprès du plus grand nombre, le lien avec le territoire et l’éducation et le soutien à la production et à l’émergence de nouvelles écritures. Le choix a été fait de ne pas créer une web radio, qui émettrait régulièrement, mais plutôt d’appréhender la radio comme une discipline en se focalisant sur les auteurs et sur son apport pour une structure labélisée.

C’est ainsi qu’ont été lancés plusieurs types de projets radiophoniques :

Des résidences :

– De création pour des auteurs et réalisateurs qui viennent sur le Pays de Montbéliard pour mener des recherches et enregistrer des docus et poétiques-fictions.
– Pour des projets participatifs et de territoire avec l’objectif de faire le récit du Pays de Montbéliard avec les habitants.
Des créations avec des jeunes en milieu scolaire donnant lieu à des podcasts natifs et des parcours immersifs dans la ville.
Une résidence d’adaptation/transposition d’une pièce créée au plateau au format radiophonique.
Des sessions de formations pour les enseignants dans le cadre du Plan Académique de Formation de Bourgogne-Franche-Comté.

Pour accompagner cette nouvelle activité a été créée Radio MA. Elle prend la forme d’un site conçu comme une plateforme audiovisuelle labélisant les productions-maison de podcasts natifs de MA qui sont également écoutables sur YouTube, Acast, Apple Podcasts et certaines sur l’Audioblog d’Arte Radio.

Pour la saison 2022/23, MA va poursuivre et consolider son engagement en se positionnant à l’interface du monde du spectacle vivant et de celui de la radio de création. Pour y parvenir, la structure montbéliardaise va ajouter trois projets structurants à ce qu’elle mène d’ores et déjà :

Transformer des espaces basés à Ars Numerica en studios d’enregistrement et de mixage connectés à son espace de recherches, appelée la Scène numérique pour un investissement de 500 000 €.
Lancer un programme d’appels à résidence pour réalisateurs.rices, auteurs.rices et journalistes.
Créer un festival dédié pour les professionnels des deux secteurs, de l’éducation et pour le grand public.

En 2022, MA et Making Waves, le collectif radio animé par Amélie Billault et Alexandre Plank, engageront une association pour les deux prochaines saisons.


ACTUALITÉS
Christophe Rault présente La nuit peut tomber à tout moment enregistré à Montbéliard en mai-juin, adaptation du spectacle Zoo – Petit éloge de l’imperfection de Jean Le Peltier. Cette fable d’anticipation nous plonge au cœur des inhibitions que les humains peuvent ressentir face à l’intelligence artificielle. Sortie : le 20 janvier en avant-première au Centre Wallonie-Bruxelles de Paris, lors du cycle Plateaux phoniques, puis au Festival Longueur d’Ondes de Brest le 28 janvier.

Antoine Richard propose un docu-poétique, là où se rejoignent les rivières : « Et si Montbéliard était engloutie par les eaux ? Qu’inexplicablement le niveau des rivières se mettait à monter… Et si dans un élan de sauvegarde incroyable, les habitants avaient décidé d’inventorier leur ville avant sa submersion. Bien plus tard, on retrouverait ces listes… Il semblerait alors qu’elles nous parlent intimement de Montbéliard. Sortie : juin

Alexandre Plank réalise un docu-fiction depuis décembre 2021, Nox, en partenariat avec des élèves du BTS Audiovisuel et des habitants du territoire : « Imaginons que les habitants de toute une ville se réveillent un matin plongés dans le noir. Sans en présupposer les causes, imaginons simplement, en reprenant le postulat du roman de José Saramago l’Aveuglement, qu’ils soient brusquement, toutes et tous, devenus aveugles. »  Sortie : à préciser

Zoé Suliko créera dans un collège pendant 5 mois La Commune. Cette œuvre sera l’occasion de lier la Commune de Paris à la thématique plus large des femmes. Sortie : juin 22

Le collectif belge Babelfish reprend le concept de Radio noMAde pour une seconde saison en cinq épisodes où réalité et fiction s’entremêlent dans un imbroglio comparable à un véritable thriller montbéliardais. Sortie : septembre 22

Radio Week. Le collectif WOW ! s’empare du MAgasin pour en faire un espace de création Radio. Programme en cours. Du 27 janvier au 4 février 22

CHARLES STÉPANOFF Lauréat du Prix littéraire François Sommer 2022

CHARLES STÉPANOFF

Lauréat du Prix littéraire François Sommer 2022

pour son essai

L’ANIMAL ET LA MORT CHASSES, MODERNITÉ ET CRISE DU SAUVAGE

E?DITIONS LA DÉCOUVERTE, 2021


La remise du Prix s’est déroulée ce vendredi 28 janvier 2022 à 18h30 au sein de la Fondation François Sommer, à l’Hôtel de Guénégaud, 60 rue des Archives à Paris.

Les membres du jury, présidé par Xavier Patier, ont été conquis par cette enquête consacrée à la chasse. L’animal et la mort, de Charles Stépanoff offre une réflexion sur l’évolution de la conception du sauvage et de l’animal dans le contexte des bouleversements écologiques et éthiques des dernières décennies.

À partir d’une enquête immersive menée deux années durant, non loin de Paris, aux confins du Perche, de la Beauce et des Yvelines, Charles Stépanoff documente l’érosion accélérée de la biodiversité rurale, l’éthique de ceux qui tuent pour se nourrir, les îlots de résistance aux politiques de modernisation, ainsi que les combats récents opposant militants animalistes et adeptes de la chasse à courre.

Au fil d’une riche traversée, cet ouvrage éclaire d’un jour nouveau les fondements anthropologiques et écologiques de la violence exercée sur le vivant. Et, en questionnant la hiérarchie morale singulière qu’elle engendre aujourd’hui, il donne à notre regard sensible une autre profondeur de champ.

Doté de 15 000 euros, le Prix littéraire François Sommer récompense un ouvrage (roman ou essai) qui explore d’une façon originale et sensible la question des relations de l’homme à la nature et ouvre des voies nouvelles pour penser les enjeux écologiques contemporains.

VANNES PHOTOS FESTIVAL 9 avril -29 mai 2022

Biennale 2022

VANNES PHOTOS FESTIVAL 9 avril – 29 mai

C’est le Pérou !

Vannes Photos Festival : un festival renouvelé aux multiples visages

La prochaine édition de Vannes Photos Festival devient Biennale et se déroulera du 9 avril au 29 mai 2022. Durant deux mois, entieèrement gratuit, VPF va prendre toute son ampleur par un ancrage fort sur son territoire tout en s’ouvrant à l’international.

Toutes les formes de la photographie contemporaine seront abordées à travers 7 artistes invités, 11 expositions de photographes français et étrangers, 3 projections, 4 « Cafés des images » et de multiples actions de médiation.


QUATRE GRANDS AXES :

>FOCUS SUR LE PÉROU, ce pays invité en 2022, inaugure pour les années à venir un cycle sur les pays d’Amérique latine. Trois angles artistiques pour aborder la création photographique péruvienne : la photographie patrimoniale, contemporaine et émergente.

Martin Chambi (1891-1973) l’un des plus grands photographes d’Amérique latine est à l’honneur, en 2022, à Vannes. Plus de 40 tirages, appartenant à la Collection du Musée de l’Université de Navarre de cet observateur hors pair seront exposés ; un regard unique du début du siècle dernier sur les cultures amérindiennes et les paysages légendaires de la région de Cuzco.

La photographie péruvienne contemporaine sera représentée par Roberto Huarcaya, né à Lima en 1959, avec une immersion labyrinthique au cœur de l’Amazonie péruvienne. Sur la rive droite du port de Vannes, une installation de 64 m de long marque les méandres de la forêt et des mystères des murs incas de la vallée sacrée. Une soirée de projection donnera un vaste aperçu de la photographie péruvienne contemporaine de 1990 à nos jours et sera orchestrée par Alejandro León, doctorant à l’ENSP d’Arles.

>UN « COMITÉ CITOYEN » est associé à la programmation et a fait le choix de la thématique centrale du Festival en 2022 : One life « Bifurquer, penser et agir autrement » ; une première dans le cadre d’un festival. 5 expositions dont celles de Juan Carlos Alom sur les retraités cubains, Yveline Loiseur sur les adolescents, Louis Matton sur les lieux et objets du quotidien, un ensemble photographique réalisé entre 2012 et 2015 sur la ZAD de Notre-Dame-des-Landes, Smith avec Déside?ration ou les facettes du désir et du manque.

>UN REGARD CRITIQUE « Apprendre à voir est à la portée de tous », quatre critiques de photographie français seront invités à dialoguer avec les artistes présents au sein d’un lieu ouvert au grand public sous la forme de « Cafés des images », les 8, 9 et 10 avril 2022.

>LE KIOSQUE est un espace photographique permanent à Vannes où la thématique « RHIZOME » prendra place pour les trois années à venir. Nicolas Floc’h avec Initium Maris nous invite à une plongée superbe dans les fonds marins. De Saint-Malo à Saint-Nazaire, 70 sites ont été explorés en apnée ou en bouteille. Une manière de questionner l’écologie, les liens entre les humains et les autres espèces non humaines.


Patric Clanet, nouveau directeur artistique

Patric Clanet a mené toute sa carrière à la direction d’établissements culturels en France et à l’étranger. Anciennement directeur de l’École Européenne Supérieure de l’image et directeur adjoint de l’École Supérieur de la Photographie d’Arles, sa nouvelle mission à la direction de VPF lui permet de déployer toute sa passion et son savoir-faire et de rendre toujours plus accessible l’excellence de l’art photographique au plus grand nombre.

 

Festival RéciDives – 35e édition du 14 au 17 juillet 2021

Festival RéciDives du 14 au 17 juillet 2021

35e édition – Dives-sur-Mer

Soirée de présentation : 10 juin à 19h

Fidèle à la recette de RéciDives le programme vous propose une diversité de formes et de techniques, des créations visuelles, des inspirations d’ici et d’ailleurs, des artistes reconnus et des découvertes. Cette année ce n’est pas moins de 21 spectacles en salle et en rue pour adultes et enfants dès 1 an qui sont à découvrir. Et aussi, des expositions, des projections, des rencontres avec les artistes et des ateliers enfants-parents.

Dévoilement de la programmation le 10 juin lors de la soirée de présentation

L’HUMOUR DU RISQUE – un événement en streaming live de l’Espace des Arts 20 et 21 mars 2021

L’Humour du risque

samedi 20 et dimanche 21 mars à 20h 

(en streaming live)

 

ON EST EN DIRECT !

12 humoristes créent sur scène et chez vous, sketchs inédits et impros délirantes

L’Espace des Arts, scène nationale de Chalon-sur-Saône et Entrescènes, société de production et de diffusion, imaginent et produisent un événement inédit en streaming live : L’humour du risque !

Un remède vivifiant pour partager (enfin !) la joie du théâtre.

Deux soirées uniques tournées dans les conditions d’une émission de télé à l’Espace des Arts sous la houlette de Antonia de Rendinger et Oldelaf.
Une prouesse tant pour les artistes qui relèvent le défi de créer en direct que pour les organisateurs qui se lancent dans une aventure peu commune.

Avec L’humour du risque, l’Espace des Arts affirme encore une fois sa capacité à s’adapter à la situation sanitaire et faire fi des contraintes.


Soirées présentées par : Antonia de Rendinger et Oldelaf

SAMEDI 20 MARS, 20H : PLATEAU HUMOUR / SKETCHS

Avec : Élodie Poux, Arnaud Cosson, Gérémy Crédeville, Cécile Giroud, Yohann Metay, Yann Stotz, Amandine Gay, Lisa Perrio, Alexiane Torres

DIMANCHE 21 MARS, 20H : SPECTACLE D’IMPRO THE?A?TRALE

Avec : Gérémy Crédeville, Nadia Roz, Cécile Giroud, Yohann Metay, Yann Stotz, Philippe Spailier, Amandine Gay, Lisa Perrio, Alexiane Torres

 

TROP CLASSE – Un projet de classe artistique à l’Espace des Arts – Lancement 2020-2021

TROP CLASSE !

En classe au sein du théâtre 

Acte symbolique témoignant de l’engagement fort pour la jeunesse et l’Éducation Artistique et Culturelle de l’Espace des Arts, Trop Classe ! a vu le jour cette saison : une salle de classe permanente à l’intérieur du théâtre.

Ce projet imaginé à l’échelle d’une année scolaire entière, lie un-e artiste à un-e enseignant-e et sa classe. Un travail commun autour de l’oralité s’initie, des rencontres en classe ont lieu pour finir par une semaine partagée, en immersion, au sein de l’Espace des Arts, dans un espace entièrement dédié aux élèves, l’enseignant-e, l’artiste… pour des enseignements généraux mais surtout des travaux artistiques. Cette saison « test » concerne 4 classes de cycles 2 et 3 du territoire du Grand Chalon. A terme, 10 classes pourraient être accueillies chaque saison.

 

MARC LAVOINE, laurat du Prix Adami de l’artiste citoyen 2021

Le Prix Adami de l’artiste citoyen 2021 sera décerné à Marc Lavoine le mardi 25 mai 2021 à 17h

en présence de Anne Bouvier et Bruno Boutleux, respectivement présidente et directeur général de l’Adami, et remis par Anne Hidalgo, maire de Paris.


Le conseil d’administration de l’Adami est heureux de décerner à Marc Lavoine le Prix Adami de l’artiste citoyen 2021.

L’Adami, société de services des artistes-interprètes décerne pour la quatrième année* ce prix qui traduit concrètement l’une de ses missions, être au plus près des artistes et les accompagner. Il honore l’implication d’un artiste au service de la société et met en lumière la force de la parole artistique. Doté de 10 000 €, le lauréat reverse cette somme à la structure citoyenne de son choix.

Le chanteur et comédien Marc Lavoine est depuis toujours sensible à de nombreuses causes. Il a créé le journal et l’association Le Papotin afin de venir en aide aux enfants autistes, il est un fidèle participant des concerts des Enfoirés pendant une quinzaine d’années, et a également été parrain du Téléthon en 2015.

Il co-fonde en 2016 « Mon cartable connecté » avec Abdel Aïssou et Raymond Domenech. Cette association permet à des enfants hospitalisés pour une longue durée de maintenir les liens affectifs et amicaux avec sa classe et ses camarades grâce à un cartable électronique gratuit présent d’une part à l’école et d’autre part dans sa chambre d’hôpital grâce à une tablette et un casque. Entièrement conçu et fabriqué en France, il permet à l’enfant de suivre la classe en direct, de poursuivre les apprentissages, partager la vie du groupe, ne pas se sentir oublié, préparer son retour et cultiver l’espoir. L’association développe en parallèle des projets locaux d’insertion des jeunes par l’emploi et le sport.

Marc Lavoine a tout naturellement décidé de soutenir ce Collectif, structure indépendante financée uniquement par des dons privés. Pour lui, cela « traduit son engagement pour refuser toute forme de discrimination, et remercier la communauté hospitalière mobilisée contre la souffrance et l’isolement. »

*2017 : Zahia Ziouani – 2018 : Angélique Kidjo – 2019 : Samuel Le Bihan

LE NOUVEL ESPACE DES ARTS – Saison 2019 – 2020

LE NOUVEL ESPACE DES ARTS – Saison 2019 – 2020

Entièrement rénové depuis septembre 2018, l’Espace des Arts, Scène nationale Chalon-sur-Saône connaît un succès grandissant.

Avec un public de plus en plus large et des espaces de travail de grande qualité pour les artistes, l’Espace des Arts est devenu un haut lieu de la création artistique reconnu sur l’ensemble du territoire.La dernière saison de Philippe Buquet s’annonce riche et audacieuse : Le festival de danse Instances se poursuit avec un focus Liban et s’ouvrira avec la création Di Grazia de Alexandre Roccoli avec Roberta De Stefano, pièce produite par l’Espace des Arts.

Parmi les productions en tournée, un spectacle fut nommé aux Molières, Verte de Marie Desplechin mis en scène par Léna Bréban. Toujours du côté des productions déléguées, Mathilde Delahaye, metteure en scène et artiste associée à l’Espace des Arts présente sa création Nickel tandis que Gilles Cohen met en scène et interprète Mon dîner avec Winston de HervéLe Tellier, un spectacle qui sera repris au Théâtre du Rond-point à Paris en mars 2020.

La MPAA fête ses 10 ans – 28 septembre au 7 octobre 2018

Amateur, ça va mieux en le 10 ans !

En 2008, La Ville de Paris crée la Maison des Pratiques Artistiques Amateurs, un véritable outil d’accompagnement, d’encouragement et de promotion de toutes les pratiques artistiques amateurs dans le secteur du spectacle vivant.

En dix ans, cette « maison » a grandi et se compose aujourd’hui d’un réseau de 5 sites répartis sur le territoire parisien – 19 salles de travail et de répétition ouvertes 7/7, y compris en soirée et le week-end, à partir de 2€ l’heure. – 3 salles de spectacles & d’ici le mois de septembre un nouveau site internet avec un centre de ressource en ligne complètera une offre déjà dense.

A sa tête, Sonia Leplat, une femme engagée, propose une farandole d’événements du 28 septembre au 7 octobre pour fêter comme il se doit les 10 ans de cet établissement unique en France, ouvert à tous les publics amoureux du théâtre, de la danse, de la musique ; débutants ou aguerris, curieux ou passionnés, en groupe ou en solo.

  • Vendredi 28 septembre Soirée inaugurale à la MPAA / St-Germain 19h30 animée par Sarah Olivier et Edgar Sekloka

La MPAA…c’est quoi ? En ouverture des festivités, et en VIP (il n’y aura pas de place pour tout le monde !) découvrez tout ce que vous avez toujours voulu savoir sur la MP2A…euh AA. Soirée haute en couleurs et pleine de surprises.

  • Samedi 29 septembre Journée Portes Ouvertes à la MPAA / La Canopée 14h-20h

Ouverture en grande pompe avec une journée rythmée d’événements en tous genres qui envahiront le Forum des Halles : You know what, i’m happy, performance burlesque de Alexandre Pavlata avec 60 amateurs, combat scénique par la Cie Les Passeurs, répétition publique de l’orchestre symphonique amateur Coalescence ! dirigé par Bertrand Causse, espace clubbing avec Johann Amselem, plusieurs formes courtes par les compagnies phares de la MPAA. Différents spots de démonstration et d’initiation seront également proposés : steel drum, danse et boxe sur un ring, krump, danse percussive, danse africaine sans oublier une improvisation live au GRM Tools (logiciels de création musicale électro-acoustique).

  • Dimanche 30 septembre Enchantez-vous ! à la MPAA / St-Germain 15h

À la manière d’un karaoké géant, la cheffe de choeur Jeanne Dambreville et le jazzman Rember Duharte accompagnés de La Fanfare à danser de la MPAA invitent le public à interpréter 3 titres festifs dont Happy Birthday de Stevie Wonder. Ce cours de chant grand format est le premier d’une longue série à venir à la MPAA / St-Germain.

  • Lundi 1er octobre New ! à la MPAA / St-Germain 20h30

Une comédie musicale s’improvise en direct. 10 artistes professionnels sont encadrés par un maitre de cérémonie exceptionnel… le public !

  • Mardi 2 octobre Soirée à la MPAA / Breguet

La fête se poursuit avec le vernissage de l’exposition des 10 ans : Guinche et ribouldingue…ou comment faire la fête aujourd’hui ? puis spectacles et diffusion des films de l’Urban film festival tournés à la MPAA / Breguet.

  • Mercredi 3 octobre  Rencontre #2 du cycle Amateur ? Oui. Et alors ? 14h – 21h

Peut-on jouer avec des amateurs ? en collaboration avec le théâtre de la Ville.

  • Jeudi 4 octobre Soirée Broussais 19h30 – 22h

Suite de l’exposition des 10 ans, bal Disney Trash par Something musical et concert.

  • Vendredi 5 octobre  Soirée impro à Saint-Blaise 19h30

Impro-session XXL sur spectacle style cabaret et théâtre d’ombres et d’illusions « les magiciens »

  • Samedi 6 octobre La Nuit de la Musique Amateur à la MPAA / La Canopée avec la Nuit Blanche à partir de 19h

Dirigé par la cheffe Alexandra Cravero, un grand orchestre amateur de 200 instrumentistes et ensembles amateurs investiront la Canopée du Forum des Halles jusqu’au bout de la nuit.

  • Dimanche 7 octobre Rejoignez-vous ! 14h – 18h

Rencontre entre amateurs qui cherchent des projets et projets qui cherchent amateurs

du 28 septembre au 7 octobre 2018

Naissance de l’Empreinte, la nouvelle scène nationale Brive-Tulle – Octobre 2018

Naissance de l’Empreinte, la nouvelle scène nationale Brive-Tulle

L’Empreinte, 76e scène nationale, est née le 1er juillet 2018, réunissant les scènes conventionnées de Brive (les Treize Arches) et de Tulle (les Sept Collines), au sein de la Nouvelle Aquitaine, la plus grande région de France.

 

Nicolas Blanc*, nommé en 2017 pour cinq ans, a pris la tête de l’établissement public de coopération culturelle. « Ce nouveau projet – nous dit-il – inscrit la mobilité au cœur du geste programmatique et de la politique territoriale, il valorisera la mise en dialogue de ce binôme original dans une complémentarité fertile. La mobilité des publics associée à une offre pluridisciplinaire, au sein du bassin de vie reliant Brive et Tulle, marquent la force de notre proposition. »

 

Initiative exceptionnelle, le rapprochement entre ces deux scènes voisines, 30 kms les séparent, est un bel exemple d’une coopération réussie, impulsée par les villes de Brive et de Tulle et aboutie grâce à un soutien conforté de l’Etat – via le label Scène Nationale – la région Nouvelle-Aquitaine et le département de la Corrèze.

Issu d’un désir de faire dialoguer littéralement les territoires entre ville et campagne et les artistes avec les corréziens, l’Empreinte offrira une programmation variée.

Ainsi, notamment :

Deux rendez-vous phares : Du bleu en hiver, festival des Jazz et musiques improvisées, 18 concerts du 24 janvier au 2 février 2019 et Danse en mai, du 17 mai au 1er juin 2019 sans oublier une attention toute particulière portée vers la création pour la jeunesse.

19 créations et premières rythmeront cette saison 1 avec de nombreux artistes comme Marie Pierre Bésanger du Bottom Théâtre, Karelle Prugnaud de la compagnie l’Envers du décor et Simon-Pierre Bestion de La Tempête et des collaborations au long cours avec le metteur en scène Sylvain Creuze­vault, l’autrice et dramaturge Barbara Métais-Chastanier, et le chorégraphe Christian Rizzo.

 

Le lancement de la scène nationale aura lieu du 4 au 13 octobre 2018. Un temps fort emblématique d’un projet qui se développera sur quatre ans. Deux scènes, deux théâtres et deux plateaux complémentaires feront circuler le public d’une scène à l’autre.

 

Présentation de saison : 6 septembre à Brive et 7 septembre à Tulle.

 

* Nicolas Blanc a été directeur de Scènes croisées de Lozère (scène conventionnée itinérante pour les écritures d’aujourd’hui), préalablement chargé de l’élaboration de différents schémas départementaux de politiques culturelles sur des territoires ruraux comme les Côtes d’Armor, le Gers et la Lozère.

4 au 13 octobre 2018

Samuel Le Bihan Lauréat du Prix de l’artiste citoyen 2019 de l’Adami

Samuel Le Bihan, lauréat Prix de l’Artiste citoyen 2019 de l’Adami

L’Adami, société qui gère les droits et les intérêts des artistes-interprètes, soutient chaque année à travers le Prix de l’Artiste citoyen, les artistes qui s’impliquent et se mobilisent pour des causes qui leur sont chères.

L’Adami est heureuse de le décerner au comédien Samuel Le Bihan, qui succède à Angélique Kidjo en 2018 et à Zahia Ziouani en 2017.

Ce prix lui sera remis le lundi 6 mai à 18h30.

Doté de 10 000 euros, l’artiste récompensé reverse cette somme auprès de la structure citoyenne de son choix.

Un artiste aux multiples engagements

Depuis une quinzaine d’années, Samuel Le Bihan s’est engagé pour différentes causes et a été le parrain de nombreuses associations. Il a parcouru le monde pour témoigner à travers reportages et documentaires de l’état d’urgence de plusieurs pays comme le Libéria, Haïti, le Darfour ou la Mongolie.

En 2014, il va plus loin en co-fondant « Earthwake » avec les anciens dirigeants d’Action contre la faim. L’association lutte contre le fléau des pollutions plastiques dans les pays émergents, en les recyclant et transformant en énergies renouvelables, réinvesties au service de la société.

En 2018, c’est une cause qui le touche personnellement en tant que père, l’autisme, qui l’amène à fonder avec Florent Chapel, ancien président du Collectif Autisme France, « Autisme Info Service », plateforme gratuite d’aide, d’orientation, d’information et d’écoute pour les personnes porteuses de troubles autistiques et leur entourage.

Ce sont ces deux associations qu’il a décidé de soutenir avec ce Prix Adami de l’artiste citoyen 2019.

Lieu : Hôtel Saint James, Paris

Lundi 6 mai à 18h30

L’Adami fait chanter Avignon ! 5 au 28 juillet 2019

Talents Adami On y chante – du 5 au 28 juillet 2019 (relâche le mercredi)

Bien installée au cœur du Off d’Avignon, l’opération Talents Adami On y chante, revient pour la septième année consécutive, au Théâtre de l’Arrache-cœur du 5 au 28 juillet. L’Adami, partenaire historique des artistes-interprètes, avec cette proposition décalée, met la chanson française à l’honneur. Cinq artistes émergents vont se produire trois semaines durant dans un lieu dédié, parrainés par les meilleurs dénicheurs de talents de la chanson francophone.

Ces artistes proposent plusieurs spectacles de chanson d’expression, et montrent la créativité et la diversité de la scène musicale française. Une occasion unique pour eux de rencontrer de nouveaux publics et d’être repérés par les nombreux professionnels présents au festival.

Programme :

15h – Buridane (parrainée par Les Bains-douches) fait danser les mots avec une plume incisive ; des chansons intrépides à la tendre noirceur et à l’urgence éperdue.

16h30 – Marjolaine Piémont (parrainée par Le Train-théâtre) propose des chansons féminines et piquantes qui prennent le monde à rebrousse-poil.

18h – Gatica (parrainée par La Manufacture) Une voix chaude, accomplie et forte, qui inspire le désir ; des accents sud-américains et des notes jouées sur un charango.

19h30 – Govrache (parrainé par Festival Chant’appart) Ce chansonnier-slameur dessine avec virtuosité les petits riens du quotidien et éveille le monde alentour.

21h – Laurent Lamarca (parrainé par L’Estival Saint-Germain) Des chansons folk aux textes sensibles et optimistes qui donnent envie de chanter.

Théâtre l’Arrache-Cœur

13 rue du 58e Régiment d’Infanterie, 84000 Avignon

reservation@arrachecoeur.fr – Prix de 12 à 17 €

du 5 au 28 juillet

Concert des Révélations Classiques de l’Adami, Théâtre des Bouffes du Nord – 28 janvier 2019

Concert des Révélations Classiques de l’Adami

Depuis 2011, l’Adami réunit lors d’un grand concert parisien huit jeunes talents issus des Révélations Classiques de l’Adami.

Véritable point d’orgue du programme d’accompagnement de l’Adami, ce concert permet aux artistes de vivre l’expérience d’une scène prestigieuse et atypique.

Un rendez-vous incontournable pour les amoureux de la musique désireux de découvrir l’avant-garde des artistes du classique.

Lundi 28 janvier 2019 à 20h
Théâtre des Bouffes du Nord
37 bis, bd de la Chapelle
75010 Paris

L’HISTOIRE SILENCIEUSE DES SOURDS DU MOYEN-AGE A NOS JOURS / Exposition au Panthéon du 19 juin au 6 octobre 2019

Grande première ! Une exposition consacrée à l’histoire des sourds s’installe au Panthéon du 19 juin au 6 octobre 2019

L’histoire complexe des personnes sourdes et de la langue des signes française, souvent passée sous silence, est enfin révélée au grand public et qui plus est, au Panthéon, monument prestigieux dédié aux grandes figures de l’histoire.

De l’instruction de la personne sourde à son avènement en tant que citoyenne, des signes monastiques jusqu’au Réveil Sourd, de nombreuses oeuvres et documents illustrent les grandes étapes de l’histoire des sourds.

International Visual Théâtre (IVT), lieu unique dédié à la culture sourde à Paris participe à ce projet inédit avec un module composé de quatre portraits vidéos. Ainsi, plusieurs personnalités emblématiques qui ont jalonné la culture sourde : Madeleine Le Mansois (XVIIIe siècle), Ferdinand Berthier (XIXe siècle), Henri Gaillard (XIX-XXe siècle) et Emmanuelle Laborit (XXe siècle).

Jennifer Lesage-David, codirectrice d’IVT avec Emmanuelle Laborit s’est lancée dans la conception de cette série vidéo, de l’écriture du scénario à sa réalisation avec des comédiens signants : Delphine Leleu, Philippe Guyon, Jean-Marie Hallégot et Emmanuelle Laborit.

La scénographie s’attache à recréer l’ambiance des époques liées aux personnages à l’aide des décors et costumes mais aussi grâce à la langue d’autrefois.

Tournées dans des lieux chargés d’histoire, les vidéos sont projetées à la verticale sur un cylindre, les personnages filmés sont projetés à taille humaine, instaurant ainsi une mise en situation avec le public, qui est donc interpellé de manière directe.

Véritables oeuvres artistiques, ces vidéos retracent avec sensibilité l’histoire des sourds d’hier à aujourd’hui.

Évènement exceptionnel, L’histoire silencieuse des sourds passionnera tous les publics, curieux de découvrir une histoire souvent méconnue.

Une exposition salutaire qui met toute la lumière sur un combat toujours actuel.

Inauguration le 18 juin, jusqu’au 6 octobre 2019

L’été des Révélations Classiques de l’Adami 2019

Depuis vingt-cinq ans, l’Adami distingue chaque année de nouveaux Talents Adami Révélations Classiques : quatre artistes lyriques et quatre instrumentistes. Ce label très reconnu et valorisant pour ces jeunes artistes interprètes, leur offre un tremplin rêvé pour propulser leur carrière et leur faire vivre des moments uniques sur des scènes prestigieuses.

L’Adami les accompagne tout au long de l’année, partout en France dans de nombreux festivals et événements, et contribue à faire émerger de nouvelles générations de talents classiques.

Cet été, le public pourra les découvrir lors de deux grands rendez-vous exceptionnels : les 150e Chorégies d’Orange le 16 juillet et le Festival Pablo Casals de Prades le 3 août.

  • 16 juillet 2019 – Les Chorégies d’Orange, un récital très attendu

L’incontournable concert des Révélations classiques de l’Adami aux Chorégies d’Orange réunit cette année en soirée Cour Saint-Louis huit artistes lyriques et instrumentistes pour un récital exceptionnel, offrant un répertoire varié.

Artistes lyriques : Marie-Laure Garnier (soprano) – Fabien Hyon (ténor) – Jean-Christophe Lanièce (baryton) – Éléonore Pancrazi (mezzo-soprano)

Artistes instrumentistes : Jonathan Fournel (piano) – Nicolas Ramez (cor) – Caroline Sypnieski (violoncelle) – Manuel Vioque-Judde (alto)

=> Concert mardi 16 juillet – à 21h30 – Cour Saint-Louis (durée 1h45)

  • 3 août 2019 – Les Talents Révélations Classiques 2019 réunis à Prades

Les huit artistes récemment distingués Révélations Classiques de l’Adami 2019 seront réunis pour la première fois cet été au Festival Pablo Casals de Prades. Accueillis en résidence, ils auront l’occasion de se produire devant les caméras de Nomade production en vue de leur promotion future, et donneront un concert lors duquel le public fidèle et attentif pourra découvrir ces jeunes talents en devenir.

Artistes lyriques :

Amandine Ammirati (soprano) – Edwin Fardini (baryton) – Lise Nougier (mezzo) –

Sahy Ratianarinaivo (ténor)

Artistes instrumentistes :

Rafael Angster (basson) – Jérémy Garbarg (violoncelle) – Marie-Astrid Hulot (violon) –

Vincent Mussat (piano)

=> Festival Pablo Casals de Pradessamedi 3 août – à 17h – Eglise de Catllar

Diane Landrot et Yan Allegret à la tête de Gare au Théâtre – juillet 2019

Diane Landrot et Yan Allegret sont nommés à la direction de Gare au Théâtre, lieu pluridisciplinaire dédié à la création contemporaine à Vitry-sur-Seine.

Parmi les quarante-cinq candidatures reçues, c’est le projet de Diane Landrot et Yan Allegret qui a retenu l’attention finale du conseil d’administration.Issu d’une complicité professionnelle et artistique débutée en 2011, le duo prendra ses fonctions en septembre 2019, succédant à Mustapha Aouar.

Forte d’une expérience de dix ans à la tête du service du spectacle vivant de Mains d’OEuvres à Saint-Ouen et cofondatrice de plusieurs festivals dont FRAGMENT(S), Diane Landrot est reconnue pour son expertise dans l’accompagnement de l’émergence. Aguerrie aux particularités propres aux lieux intermédiaires, elle apportera un regard neuf sur Gare au Théâtre.

Auteur dramatique, Yan Allegret est édité notamment chez Gallimard Jeunesse, Quartett,Espaces 34… Il est également metteur en scène, acteur et directeur de la compagnie (&) So Weiter, conventionnée par la région Île-de-France. Ses spectacles sont présentés en France et à l’étranger. Il entretient une relation singulière avec Gare au Théâtre où il a régulièrement écrit, répété et créé 7 spectacles depuis 1998.

Dans la continuité de leur prédécesseur, Diane Landrot et Yan Allegret souhaitent faire de Gare au Théâtre un lieu majeur pour l’émergence artistique, un espace de découvertes, de rencontres et de partages où la richesse de l’écriture dramatique constitue la dynamique du lieu.Leur projet « Aiguillages » est fondé sur trois axes : la promotion de la création contemporaine, l’engagement pour l’écriture et l’ancrage sur le territoire.

 

3 juillet 2019

La Grande Échelle – Festival jeune public 11, 12 et 13 octobre 2019

UN ÉVÉNEMENT INITIÉ PAR L’ADAMI AVEC TSEN PRODUCTIONS

3 JOURS AUTOUR DE LA DIVERSITE DES ENFANCES

17 Compagnies et collectifs – 40 représentations

Le festival La Grande Échelle s’installe de nouveau à l’automne au Monfort Théâtre et dans le parc Georges Brassens attenant, pour trois jours de spectacles et de fête.

L’Adami, à travers ce festival, soutient et encourage la création pour le jeune public et permet aux artistes de se produire à Paris dans des conditions idéales et élargir leur réseau professionnel.

En 2019, la thématique des enfances est explorée dans toute sa diversité : comment grandit-on, que l’on vive ici ou ailleurs, hier ou aujourd’hui, voire demain ? La programmation de cette quatrième édition a été élaborée avec la participation de Camille Foucher, conseillère artistique, et la complicité de l’artiste Bintou Dembélé. Danseuse et chorégraphe reconnue comme l’une des pionnières du hip hop en France, elle a créé en 2002 sa propre compagnie de danse Rualité. Son travail explore les notions de mémoire corporelle, d’identité, en résonance avec l’histoire, notamment coloniale. Elle réfléchit aux questions d’accessibilité de l’art au sein du territoire, à la dimension spatialisée des inégalités et aux ressorts du racisme.

Avec une quinzaine de spectacles pluridisciplinaires programmés tout au long du week-end, petits et grands sont amenés à aller à la rencontre des autres et de leurs réalités, être ensemble, et ouvrir leurs regards et leurs imaginaires.

11, 12 et 13 octobre 2019

« L’oeil et l’oreille » – L’Adami fête Fellini et Nino Rota – 3 septembre 2019

L’oeil et l’oreille / L’Adami fête Fellini et Nino Rota

À l’occasion du quarantième anniversaire de la disparition de Nino Rota, survenue le 10 avril 1979, l’Adami présente pour la quatrième année consécutive Une oeuvre, des interprètes dédiée au duo Fellini/Rota. Une soirée exceptionnelle, au théâtre du Rond-point le 3 septembre 2019, confiée à Mathieu Bauer pour célébrer ces deux indissociables génies.

Musicien lui-même et grand cinéphile, inventeur de formes pour un spectacle vivant toujours remis en cause, Mathieu Bauer est le directeur du Nouveau Théâtre de Montreuil, CDN, fondateur de la compagnie Sentimental Bourreau. Metteur en scène, il convoque circassiens, chanteurs et comédiens autour d’unorchestre, pour allier l’écriture, le dialogue et la musique dans une évocation de l’univers poétique et musical des deux maestros italiens.

Le Cheik blanc, La Strada, Huit et demi, Les Vitelloni, Casanova, Il Bidone, La Dolce Vita, Satyricon, Fellini Roma ou Amarcord… Les chefs d’oeuvres de Fellini doivent autant aux audaces du cinéaste, à sa folie scénaristique et à ses interprètes, qu’aux mélodies de Nino Rota.

L’Adami, partenaire des artistes-interprètes, fête chaque année les artistes à travers les multiples interprétations d’une oeuvre lors d’une soirée unique. Les précédentes éditions ont ainsi mis à l’honneur Erik Satie par Pierre Notte, Bob Dylan par Jean-Claude Gallotta et Leonard Bernstein par Zahia Ziouani.

Mardi 3 septembre 2019 à 20h

« Lire la nature » – 19 et 20 janvier 2019

SALON DU LIVRE LIRE LA NATURE, LE RENDEZ-VOUS INCONTOURNABLE POUR PENSER LA QUESTION DE LA NATURE

RENDEZ-VOUS POUR LA 3e ÉDITION DE LIRE LA NATURE

La Fondation François Sommer donne rendez-vous aux Parisiens samedi 19 et dimanche 20 janvier pour la 3e édition du Salon Lire la Nature, en plein coeur de Paris. D’accès libre et gratuit ce Salon, premier du genre, est dédié aux relations entre l’homme et la nature et a pour objectif de permettre au grand public de rencontrer écrivains, spécialistes de l’environ- nement et grands explorateurs qui écrivent sur ces questions cruciales pour notre avenir et éclairent les débats actuels.

RENCONTRER SPÉCIALISTES ET ROMANCIERS

Gilles Clément, Adeline Dieudonné, Alain Finkelkraut, Anne-Marie Garat, Serge Joncour, Alexandre Lacroix, Baptiste Morizot, Michel Pastoureau, Emmanuelle Pouydebat, Daniel Picouly, Emmanuelle Pirotte, Jean Tholin, Francis Tabouret, Didier van Cauwelaert… et bien d’autres.

Plus de quarante auteurs seront présents tout le week-end pour débattre et répondre aux questions du public dans les salles du magnifique musée de la Chasse et de la Nature ainsi que dans les salons de la Fondation François Sommer. Films, débats, conférences pour les adultes ; ateliers, lectures contées, visites découvertes du musée pour les plus jeunes : une program- mation qui permettra toutes les explorations et découvertes. Les auteurs dédicaceront leurs ouvrages qui seront en vente dans deux librairies spécia- lisées dont l’une dédiée aux livres pour enfants.

LE PRIX LITTÉRAIRE FRANÇOIS SOMMER

Créé en 1980, par Jacqueline Sommer en mémoire de son mari, fervent défenseur des espèces et des espaces sauvages, ce prix est doté de 15000 euros. Il récompense un roman ou un essai inédit, paru en 2018, qui renouvelle la pensée sur les relations de l’homme et de la nature. Le nom du lauréat du prix littéraire François Sommer 2019 sera dévoilé à la veille du salon et celui-ci sera présent lors de ces journées. Le président d’honneur du Prix 2019 est Jean-Louis Etienne.

CETTE ANNÉE, UNE CAUSE : PRÉSERVER LES ABEILLES ET INSECTES POLLINISATEURS

La diversité et l’abondance des espèces d’insectes qui butinent les plantes à fleur diminuent. Ce déclin des insectes pollinisateurs est un constat mondial et de nombreux facteurs en sont responsables. Ce déclin est particulière- ment préoccupant car les pollinisateurs ont un rôle majeur pour la repro- duction des plantes sauvages et pour la production agricole. 35% de notre alimentation repose sur des plantes pollinisées par les insectes. Et vous, que faites-vous pour les pollinisateurs? À l’occasion du salon, les visiteurs seront appelés à participer financièrement à la sauvegarde de ces insectes. Des ani- mations autour des ruches et des dégustations de miel seront offertes au public.

  • Rencontres-dédicaces avec les auteurs et le lauréat du Prix François Sommer
  • Visite libre du musée
  • Librairies Jeunesse et Adultes
  • Animations pour les enfants et les familles
  • Espace de restauration convivial ouvert tout le week-end

Samedi 19 et dimanche 20 janvier 2019
Musée de la Chasse et de la Nature
62, rue des Archives
75003  Paris

Nicolas Royer nommé directeur de l’Espace des Arts, Scène nationale Chalon-sur-Saône

Nicolas Royer est nommé directeur de l’Espace des Arts, Scène nationale Chalon-sur-Saône annonce le Conseil d’administration de l’Établissement Public de Coopération Culturelle le 3 octobre 2019. Il succèdera au 1er janvier 2020 à Philippe Buquet en poste depuis 2002 ayant fait valoir ses droits à la retraite.

Homme de Théâtre et de Culture, Nicolas Royer a été Directeur adjoint – Administrateur de l’Espace des Arts, Scène nationale Chalon-sur-Saône de 2015 à 2019. Auparavant, il a été Administrateur du Théâtre Dijon Bourgogne – Centre Dramatique National, Dijon (2008-2014), Administrateur de l’Espace des Arts, Scène nationale Chalon-sur-Saône (2006-2008), Administrateur du Jeune Théâtre National – Paris (2001- 2005) et Administrateur du Festival Nuits de Champagne – Troyes (1997-2001). Son parcours est également marqué par ses engagements professionnels. Il est actuellement Délégué régional BFC du SYNDEAC, Membre du comité d’experts théâtre Bourgogne-Franche-Comté, Président du Collectif MxM (Cyril Teste), Vice-président de La Maison Jacques Copeau (Pernand Vergelesses).

Si l’Espace des Arts est aujourd’hui reconnu pour la qualité de sa programmation et son ambition en termes de production et de soutien à la création, reconnu par des publics qui en fréquentent assidûment les salles, il importe cependant de conforter la réussite exemplaire de cette grande maison, désormais rénovée, en l’inscrivant dans les enjeux, forcément nouveaux, de son époque.

Le projet défendu par Nicolas Royer a retenu à l’assentiment du Grand Chalon, du Ministère de la Culture, de la DRAC Bourgogne-Franche-Comté, de la Région Bourgogne-Franche-Comté et du Département de Saône-et-Loire, a été délibéré favorablement par le Conseil d’Administration de l’EPCC, et se place sous le signe de l’écoute :

À l’écoute d’un ensemble de personnalités  (artistes, technicien, architecte, géographe, auteurs) qui seront plus étroitement associés à la « fabrique des idées de l’Espace des Arts », afin que cette maison des publics soit aussi pleinement la leur, se traduisant ainsi par des compagnonnages plus longs, plus impliquants, plus étroits. Personnalités associées : Pauline Bureau  – auteure, metteure en scène, Benoite Bureau  – dramaturge, normalienne, agrégée de lettres, Léna Breban  – comédienne, metteure en scène, Justine Berthillot  – circassienne, Tatiana Julien  – chorégraphe, danseuse, Valérie Jousseaume  – géographe, maître de conférences, Aïcha M’Barek / Hafiz Dhaou  – chorégraphes, danseurs, Julien Boizard  – directeur technique de la compagnie MXM, Nihil Bordure  – compositeur, musicien, Nicola Delon – architecte, commissaire d’expositions, Jean-Christophe Folly  – auteur, comédien et metteur en scène (Dijon), Collectif Y’a pas la mer  – collectif de compagnies locales (Saône-et-Loire), Rachid Kassi  – directeur de la Cie TSN (Chalon-sur-Saône).

À l’écoute des publics , auxquels il convient d’offrir une diversité de propositions, au premier rang desquels le théâtre, la danse et la musique, mais aussi le cinéma, les expositions, les arts de la marionnette, le cirque et les arts numériques, capables d’offrir découverte et spectacles de référence au plus grand nombre, en étant particulièrement attentifs à la jeunesse et aux publics éloignés de la culture. Attentif au caractère festif de la culture, ce nouveau projet s’articulera autour de quatre temps forts ? Une plateforme de rencontres pluridisciplinaires de jeunes artistes européens , un festival post-écoles (fin septembre), Tous en danse !, un temps fort régional , une danse partagée avec les publics et les structures régionales (novembre), Un temps fort/Un festival de la crèche à l’ado  (février/mars), Un temps évènement Un Festival Cinéma Chef Op’ en partenariat avec la Bobine  (avril) ?  et d’un grand évènement forain consacré aux arts numériques.

À l’écoute des territoires  : parce que s’il importe de faire entendre et de donner à voir à Chalon le meilleur de la création d’aujourd’hui, il importe également de faire écho à la culture locale et régionale, riche de propositions et de talents. Des projets hors les murs et un soutien réaffirmé aux compagnies régionales ainsi qu’une attention plus grande portée au monde amateur permettront une irrigation plus forte et offriront l’opportunité de synergies fécondes avec l’ensemble des acteurs du Grand Chalon.

À l’écoute des partenaires culturels et éducatifs locaux, parce que la force d’un réseau capable de partager, concevoir et évaluer, ensemble, des projets collectifs doit l’emporter sur l’isolement et la prise de décision solitaire. Le Conservatoire à rayonnement régional du Grand Chalon, Le CNAREP, la Méandre, la Bobine, le Musée Niépce, l’Ecole Média Art seront étroitement associés à ce projet.

À l’écoute du monde de l’éducation avec notamment la création d’une salle de classe – première expérience du genre – aménagée et organisée à l’intérieur même de l’Espace des Arts, qui permettra l’accueil de classes transplantées.

À l’écoute, enfin, de son époque, parce que l’ère numérique mérite d’être accueillie tout autant que pensée, parce que de nouveaux défis, écologiques et sociétaux sont à relever et que les artistes ont souvent un regard d’avance sur les mutations de leur temps.

Un changement d’esprit, donc, qui ambitionne de célébrer joyeusement et avec imagination une fête de l’intelligence artistique et des sensibilités, pour que l’Espace des Arts reste cette structure de référence, au niveau local comme au niveau européen, ouverte à la diversité du monde, de ceux qui en parlent et de ceux qui l’habitent. Un théâtre agora, où l’on se retrouve pour vivre, échanger et débattre.

(NOMINATION) Nicolas Royer, directeur de l’Espace des Arts,
Scène nationale Chalon-sur-Saône, à compter du 1er janvier 2020

Crédit photo Benjamin Chelly