MEGASTRUCTURE Sarah Baltzinger et Isaiah Wilson AVIGNON OFF 2024

MÉGASTRUCTURE

Sarah Baltzinger – Isaiah Wilson

 

Tournée 2024

  • samedi 18 et dimanche 19 mai, 16h au Passages – Transfestival à Metz
  • 6 au 16 juillet 2024, 18h // Avignon Off Programmation officielle Les Hivernales – lieu : L’atelier / La Manutention

 

Duo chorégraphique créé le 13 octobre 2022 dans le cadre du Tipperary Dance Festival, Irlande

dès 8 ans – durée 30 minutes

 

 

MEGASTRUCTURE tisse avec curiosité la trajectoire de deux corps en constante cohabitation dont le mouvement forme d’étranges et périlleuses associations. Ce duo est comme un puzzle dont les pièces se démontent, se cherchent, se casent, se testent, se réinventent en permanence.

Pensé pour un espace tri-dimensionnel, MEGASTRUCTURE est une pièce chorégraphique sans composition sonore, sans décor dont la musicalité naturelle est générée par les corps en direct, dans une énergie percussive.

 

VENUS ANATOMIQUE Sarah Baltzinger création 2023

Sarah Baltzinger

VÉNUS ANATOMIQUE

Chorégraphie Sarah Baltzinger

Interprétation Chiara Corbetta, Shynna Kalis, Marie Lévénez, Clara Lou Munié, Océane Robin

  • Création 5 et 6 décembre 2023 au Grand Théâtre de Luxembourg, Les Théâtres de la Ville de Luxembourg
  • Première française 18 janvier 2024 à L’Arsenal, Cité Musicale à Metz

Tournée :

  • 9 février 2024 : Festival Faits d’hiver à micadanses, Paris
  • 25 mars 2024 : Festival We love girls au Centre Culturel Opderschmelz à Dudelange, Luxembourg
  • 5 juillet 2024 : Festival Mimos à Périgueux

 

VÉNUS ANATOMIQUE invite 5 femmes sur scène à questionner nos représentations sur le corps féminin. Ce projet est sélectionné pour la résidence chorégraphique à Annonay, en partenariat avec de nombreux théâtres et structures.

La découverte des « Vénus anatomiques » modèles de femmes en cire sculptée pour la science, à la fin du 18e siècle, servant à l’élaboration de méthodes de dissection anatomique inspire Sarah Baltzinger et son équipe. Ces corps féminins à l’état brut font écho à l’univers de la chorégraphe toujours surprenant et incisif. Un regard singulier sur nos rapports au féminin et aux injonctions ancestrales.


Sarah Baltzinger développe, depuis 2016, un travail chorégraphique entre le Luxembourg et la France. Elle est interprète depuis 2013.

« VÉNUS ANATOMIQUE s’inscrit dans la continuité de mes recherches sur le corps marionnettique afin de mettre en exergue la question de nos corps confisqués, de nos corps désincarnés, entravés dans leur liberté.
Cette recherche se cisèle, s’affirme et fait émerger des thématiques autour de l’identité qui m’anime puissamment.

 

VÉNUS ANATOMIQUE est un travail qui base ses recherches sur le détricotage de l’histoire féminine occidentale ; dans l’art, l’anatomie et les sciences, l’histoire et nos sociétés modernes. Je souhaite que ce projet aille au delà de l’enjeu de la représentation et porte en lui une dimension plus large, une dimension qui permet au spectateur d’être avant tout curieux, curieux sur l’objet des Vénus Anatomiques. J’aimerais que le public puisse s’interroger sur la lecture qu’on leur porte collectivement et individuellement.  Comprendre la façon dont nos corps de femmes sont représentés. À quelle fin ? Pourquoi ? »

 

 

© Brian Ca

TRANSDANSES Festival 17 au 25 novembre 2023

TRANSDANSES

Festival du 17 au 25 novembre 2023
à l’Espace des Arts, scène nationale Chalon-sur-Saône

 

TransDanses. Chacun mettra ce qu’il voudra derrière ce préfixe riche de multiples sens, mais si l’on s’en tient à la création chorégraphique, il célèbre le croisement et le décloisonnement des esthétiques, des formes, des disciplines. Ici, point de chapelle ni de principes esthétiques ; tout au contraire, la volonté de partager avec le plus grand nombre l’énergie vitale de l’art du mouvement dans sa diversité et son actualité. Et d’énergie, nous avons tous besoin, ce que les artistes invités offrent à profusion pour cette traversée de TransDanses, qui se tiendra du 17 au 25 novembre 2023.

PROGRAMME

No reality now VINCENT DUPONT / CHARLES AYATS

Age of content (LA) HORDE / BALLET NATIONAL DE MARSEILLE

On ne fait pas de pacte avec les bêtes JUSTINE BERTHILLOT / MOSI ESPINOZA (Création)

Mirlitons FRANÇOIS CHAIGNAUD / AYMERIC HAINAUX

Pode ser/ C’est toi qu’on adore LEÏLA KA

 

LES NUITS D’ÉTÉ Création 2023 Christophe Garcia – Cie La Parenthèse

Création octobre 2023

LES NUITS D’ÉTÉ

conception et chorégraphie Christophe Garcia

 

Pour les vingt ans de sa compagnie, Christophe Garcia a souhaité célébrer la création en proposant une aventure inédite : un projet ambitieux réunissant une chanteuse, sept danseurs et six musiciens autour des Nuits d’été de Berlioz.

 


Calendrier 2023 / 2024

  • 7 octobre : Présentation d’extraits en avant-première au KlaP – Maison Pour la Danse Marseille
  • 20 et 21 octobre : Opéra du Grand Avignon
  • 24 et 25 octobre : Opéra de Rennes
  • 27 octobre : Grand Théâtre d’Angers
  • 8 février : Opéra de Massy

et sur la saison 2024/2025 : Festival Le Temps d’aimer à Biarritz en septembre

 

©Jc Verchere

OUTRENOIR François Veyrunes – Re création Avignon 2023

Compagnie 47•49 / François Veyrunes

Outrenoir

chorégraphie et dramaturgie François Veyrunes et Christel Brink Przygodda

7 au 19 juillet 2023 (jours impairs) à 15h35

à LaScierie – 15 bd du quai St-Lazare 84000 Avignon

durée 1h05

LaScierie / Avignon Off

 

En 2023, la compagnie 47•49 François Veyrunes recrée Outrenoir, avec une nouvelle distribution, premier volet de sa trilogie Humain trop humain entreprise en 2019.
Après le succès de Sisyphe Heureux, en 2018, qui s’inscrivait dans un cycle consacré aux grandes figures mythologiques, François Veyrunes s’inspire ici de l’œuvre de Pierre Soulages et sa quête du « noir lumière » pour investir les profondeurs de l’être en prise avec lui-même. Une danse puissante qui cisèle l’espace à l’image de nos combats et de nos délivrances.

 

TRILOGIE(S), le livre

Depuis plus de trente ans, la Compagnie 47•49 explore une danse hautement physique qui dessine notre architecture intérieure, nos limites et notre capacité à aller toujours au-delà. Une danse de combat, comme un acte de résistance. Des danseuses et danseurs entièrement engagés dans cette quête singulière de l’homme vers la lumière.

Ce livre retrace le parcours de François Veyrunes à travers ses 2 triptyques, 6 pièces emblématiques de son œuvre.

• Une trilogie humaine de 2014-2017 : Tendre Achille, Chair Antigone, Sisyphe Heureux

• Humain trop Humain de 2019 à 2024  : Outrenoir, Résonance, Paradox(al)

Parution le 5 juillet 2023 – Photographies : Guy Delahaye – Texte : Marie José Sirach – 207 photos – 304 pages – 39 €

ISBN 979-10-415-1598-1

 

Le vendredi 7 juillet 2023 à LaScierie à 16h45, à l’issue de la première représentation d’Outrenoir,

présentation du livre suivie d’un verre.

 

 


Création 2019

Jeudi 10 et  11 octobre à L’Heure Bleue, Scène Auvergne Rhône-Alpes
18 octobre  – THV, St-Barthélémy-d’Anjou (49)

2020

27 mars – Le Rive Gauche Scène Conventionnée danse Saint-Etienne de Rouvray (76)
31 mars – Château Rouge, Annemasse (74)
7 avril – Lux Scène Nationale de Valence (26)
16 et 17 avril – Bonlieu, Scène nationale, Annecy (74)
12 et 13 juin – Théâtre Municipal de Grenoble (38)

2023

6 et 7 juin – Lux Scène nationale Valence (26)

7 au 19 juillet (jours impairs) – La Scierie, Avignon (84)

 

photos à télécharger ci-dessous ©Guy Delahaye

MOTS PREMIERS – A K Entrepôt Tournée 2023

A K Entrepôt

mOts premiers

conception et mise en scène Laurance Henry

Théâtre et danse – dès 3 ans

-> dates en Ile-de-France 2023 :
  • Festival Jeune et Très Jeune Public 2023, Gennevilliers : jeudi 9 février 2023 à 10h30 et 14h30
  • Théâtre Paris Villette, Paris 19e : du 20 au 30 avril et du 4 au 7 mai 2023
  • Théâtre Gérard Philipe, Champigny-sur-Marne : du 25 au 27 mai 2023
Tournée complète ICI

 

« mOts premiers » réunit deux interprètes, deux hommes : le premier Harrison Mpaya est comédien, le second Jordan Malfoy est danseur contemporain, il est venu à la danse par le hip-hop, l’expérience conjuguée du sol, de la rue, des battles.

Chacun a donc déjà son propre langage, ses langages, sa pratique et son expérience. Dans « mOts premiers », en référence à Merleau-Ponty, chacun tente de retourner à la parole originaire, de détricoter le savoir pour retrouver l’émerveillement, l’étonnement, la fraîcheur du début.
Chacun tente de communiquer avec l’autre, de trouver un territoire commun en lâchant ce qui était acquis. Par où commencer ?

Il s’agit d’une joute verbale (de quel verbe s‘agit-il ?), d’un corps à corps (de quel corps s’agit-il ?). A celui qui trouvera le mot, le geste, le dessin le plus juste selon lui, le premier en possible résonance avec son partenaire ou, afin de créer une friction, un décalage. L’oralité, le corps, la ligne du dessin seront les langages en pratique, des langages à inventer pour retrouver la parole à sa source : comment est-ce possible sans être dans le mimétisme du tout-petit ?

Donner naissance et forme à un champ lexical poétique qui désigne tout autant qu’il crée, c’est ici tout le pouvoir du tout-petit qui s’affranchit du réel, qui vit pleinement le présent, qui le traverse et qui construit son propre langage, énonce ces premiers mots.
Dans un espace scénographique où espace public et espace scénique sont conçus dans une grande proximité, Harrison et Jordan cherchent et proposent une langue bien à eux, une langue primaire, un langage premier.

 

***

Créée en 1998 à Strasbourg, la compagnie est dirigée par un binôme, Laurance Henry et Erik Mennesson.
Laurance Henry, scénographe, plasticienne et metteur en scène, formée aux Beaux-Arts de Rennes et aux Arts Décoratifs de Strasbourg.
Erik Mennesson, éclairagiste et assistant metteur en scène, ingénieur de formation, a travaillé pour d’autres compagnies avant la création d’a k entrepôt.

La compagnie est installée à Saint-Brieuc en Bretagne depuis 2004.

 

TRANSDANSES – Festival de danse de l’EDA Novembre 2022

Festival TransDanses

du 15 au 25 novembre 2022

Tatiana Julien | Anna Gaïotti // Justine Berthillot // Marco da Silva Ferreira // Marine Colard // Salia Sanou | Cie Mouvements perpétuels // Nach // Etienne Rochefort // Sarath Amarasingam | Advaïta L Cie

En novembre, place au traditionnel festival de danse TransDanses qui célèbre le croisement des esthétiques, des formes et des disciplines. L’Espace des Arts ouvre grandes ses portes pour accueillir la vitalité de la danse contemporaine dans toute sa diversité et son actualité.

Au programme : 8 spectacles dont 4 créations


***mardi 15 et mercredi 16 novembre – 19h et 20h***

Ouverture du festival avec Tatiana Julien et Justine Berthillot, deux artistes membres du Vivier de l’EDA constitué par Nicolas Royer

Une nuit entière* la CRÉATION de Tatiana Julien et Anna Gaïotti est un corps à corps sensuel, un monstre hypersensible qui convoque chimères et déesses oubliées. Deux femmes en pleine puissance, qui exposent et explosent leur féminité en mêlant énergie rebelle et geste incarné et charnel.

*tournée: 29-30 nov. 22 Le Phénix, scène nationale Valenciennes / 10 au 13 dèc. 22 à l’Espace Cardin, Théâtre de la Ville à Paris / Janv. 23 à la Maison de la Culture d’Amiens / 29 au 31 mars 23 à Bonlieu, scène nationale d’Annecy

Justine Berthillot se lance dans une nouvelle performance pour rollers et batterie : Desorden. 15 minutes conçues comme un rite pop-obscur, hypnotique, et doté d’une énergie un soupçon vengeresse.

Xavier Roumagnac compose et accompagne ce mouvement à deux corps en musique électronique et à coups de batterie, avec une énergie musicale engagée et organique.

 

***vendredi 18 novembre à 20h***

Electro et danses folkloriques au programme avec Carcass du chorégraphe portugais Marco da Silva. Sur scène, 10 interprètes accompagnés de deux musiciens en live cherchent leur

identité collective en partant de leur univers familier lié aux danses urbaines, aux battles, au clubbing, pour aborder des danses folkloriques standardisées et immuables.

 

***samedi 19 novembre – 19h et 21h***

Une soirée sportive avec Le tir sacré de Marine Colard, qui, fascinée par les commentaires sportifs et l’état de transe des journalistes pendant un match a eu l’idée d’en faire le fond sonore d’une chorégraphie frisant la comédie.

Puis, Boxe avec À nos, combats de Salia Sanou qui, sur une musique de Sega Seck convoque sur le ring une danseuse et une boxeuse professionnelle accompagnées par le grand animateur radio Soro Solo comme maître de cérémonie et par une soixantaine d’amateurs invités à jouer le public de ce combat mythique : The Rumble in the Jungle, le fameux match de boxe qui opposa Mohamed Ali et George Foreman en 1974.

 

***mardi 22 novembre – 20h***

Krump avec Nach qui dans sa CRÉATION Elles disent célèbre les corps érotiques et politiques : une danse « de la libération des bassins et des sexes », célébration des « carcasses hors-normes », ode à la multiplicité et à la complexité des corps pluriels.

Tounée : 6 déc. 22, LUX – SN de Valence / 3 et 4 fév. 23, Atelier de Paris – CDCN Paris / 2 et 3 mars 23, Théâtre de la Croix Rousse – Lyon / 23 et 24 mars 23, Halles de Schaerbeek – Belgique / 29 au 31 mars 23, La Villette – Paris / 12 et 13 avril 23, Le Lieu Unique – SN Nantes

 

***vendredi 25 novembre – 19h et 21h***

Soirée de clôture

Bugging de Etienne Rochefort, du nom de cette nouvelle danse résultant d’une énergie commune et vibratoire à toutes les danses urbaines. Neuf danseurs déploient leur discipline personnelle, breakdance, krump, popping, freestyle, voguing, house… Toutes portent en elles une rébellion face à nos fractures sociales, aux violences sociétales, raciales ou sexuelles.

La CRÉATION L’Équilibre de la bicyclette est le 3e volet de la série chorégraphique « Terre sèche » du franco-sri-lankais Sarath Amarasingam. Une pièce tout public mêlant influence indienne, contemporaine, hip-hop et BMC©, une pratique somatique innovante qui met en relation l’intelligence du corps avec l’esprit.

Festival LES UTOPIKS – Espace des arts 31 mars au 11 avril 2022

LES UTOPIKS

FESTIVAL DU 31 MARS AU 11 AVRIL 2022

À L’Espace des Arts, scène nationale Chalon-sur-Saône

INVENTÉ ARTISTIQUEMENT AVEC OLIVIER LETELLIER DE LA CIE THÉÂTRE DU PHARE !

UN FESTIVAL PLURIDISCIPLINAIRE POUR LES PETITS ET GRANDS, DE 0 À 110 ANS

C’est avec la complicité d’Olivier Letellier, metteur en scène, directeur artistique de la Cie Théâtre du Phare que nous avons rêvé ce festival. Stimulés par son art du récit, nous posons ensemble les bases d’une histoire des « Utopiks » à laquelle vous êtes invités à participer. Avec plus de 20 spectacles et formes hybrides en 12 jours, du plateau au parvis et même au-delà, le Festival Les Utopiks est un véritable moment d’effervescence artistique. Pour que la venue de chacun soit joyeuse, réconfortante, complète et immersive, nous allons transformer l’Espace des Arts en un lieu de tous les possibles ! Vous ne viendrez pas seulement voir des spectacles, vous serez aussi invités à participer à des ateliers gratuits, à rassasier la petite faim qui fait gargouiller le ventre, ou bien encore à crapahuter dans les recoins du bâtiment et à finir par vous lover confortablement dans une cabane, pour bouquiner tranquillement… Les Utopiks seront LE moment pour les tout-petits comme les plus grands de venir passer du temps dans cette immense maison, la (re)découvrir et se l’approprier pour de vrai !

BabyPoP – compagnie Zapoï Création 2022

Compagnie Zapoï – Création 2022

BabyPop 

Concert dansé Électro Hip Hop

Tout public à partir de 12 mois – durée 25 mn

BabyPoP est un concert dansé pour les tout-petits. Une musicienne et une danseuse sculptent des espaces sonores et coloreés. Musique, corps et objets nous plongent dans un univers onirique aux formes géométriques. Mythie se tient sur une petite scène devant des machines électroniques et développe sa partition musicale. La danseuse Camille Dewaele explore la musique par le geste. Le spectacle joue avec les codes des concerts de musiques électroniques par la mise en œuvre de la lumière, du vidéo mapping et de la montée en puissance émotionnelle où le rythme, les couleurs et les vibrations envahissent les corps et transforment progressivement l’espace de la scène en dance floor.

Ce spectacle peut être programmé seul ou comme point d’orgue d’une résidence artistique en crèche, permettant aux artistes de créer, avec les enfants, un répertoire commun de gestes et de sons qu’ils redécouvrent lors du concert dansé.

 

Calendrier 2021 – 2022 :

CRÉATION du 1er au 4 mars 2022 à Gauchy (02) MCL – Scène Conventionnée d’Intérêt national pour l’art, l’enfance, la jeunesse et la chanson

• 23 avril – Tourcoing (59) – Treto Festival
• 10 et 11 mai – Lièvin (62) – Arc en Ciel
• 20 et 21 mai – Sallaumines (62) – MAC
• 24 et 25 mai – Grenay (62) – Salle Ronny Coutteure

Calendrier 2022 – 2023 :

  • 8 novembre Roubaix (59) Salle Wattremet – Festival Crossroads
  • 10 décembre Valenciennes (59) Le Phénix – Festival Ocyto
  • 17 décembre Wasquehal (59) Centre culturel Gérard Philippe – programmation La Manivelle
  • 4 février Lomme (59) Maison Folie Beaulieu – Festival Hip Open Dance
  • 8 février Marcq en Baroeul (59) Théâtre Charcot
  • 7 au 10 mars Rumegies (59) Programmatin CAPH
  •  21 et 22 mai Mons (Be) Mars
  •  20 et 21 juin Roubaix (59) CCN Ballet du Nord – Festival Urbanix

La compagnie Zapoï a été créée il y a 20 ans par Stanka Pavlova et Denis Bonnetier tous deux formés aux arts de la marionnette à Charleville-Mézières. Les deux artistes s’entourent de créateurs venus d’autres champs artistiques : des musiciens, des vidéastes, des plasticiens, des auteurs contemporains, des auteurs de BD, des illustrateurs, des danseurs et chorégraphes… pour partager le monde poétique de la marionnette. Ils ont déjà monté une vingtaine de spectacles. Depuis 2009, la compagnie ZAPOï est à l’initiative du FIM – Festival Itinérant de Marionnettes dans l’agglomération valenciennoise, lors duquel la place de la création pour le très jeune public (0-3 ans) trouve un écho particulier. En 2019, la compagnie initie une nouvelle dynamique à travers le premier laboratoire de recherches autour des arts et des tout-petits : LAPOPE (Laboratoire Artistique Plateforme Onirique pour la Petite Enfance) en Région Hauts-de-France.

Plus d’infos => http://www.compagniezapoi.com

 

IMMERSION DANSE à L’étoile du nord 10 mars au 22 avril 2022

IMMERSION DANSE : LE FESTIVAL DES CHORÉGRAPHES ÉMERGENTS

L’étoile du nord propose la 3e édition de son festival printanier : Immersion Danse. Ce rendez-vous a pour ambition de mettre à l’honneur les chorégraphes émergents. Pendant cinq semaines, quinze compagnies et artistes investissent le lieu et font découvrir au grand public leur univers à travers leur création, des ateliers ouverts à tous et des débats d’idées. Rendez-vous du 10 mars au 22 avril à L’étoile du nord !


L’ÉTOILE DU NORD, UNE SCÈNE POUR LA JEUNE CRÉATION

En janvier 2020, Jean-François Munnier prend les commandes de L’Étoile du nord, scène conventionnée art et création pour la danse. Ce lieu place l’expérimentation au cœur de sa programmation en théâtre, danse et littérature. Tout au long du processus de création, ces jeunes artistes reçoivent un accompagnement jusqu’à leur diffusion au plateau. Certains sont en résidence longue pendant un an leur permettant d’expérimenter et d’affirmer leur identité artistique. C’est le cas de Leïla Ka et Alexandre Fandard qui ouvriront les festivités le 10 mars.

UN RENDEZ-VOUS POUR LA DANSE

Immersion Danse est l’un des temps fort de la saison qui permet aux spectateurs de découvrir ces jeunes artistes émergents. Spectacles, ateliers, débats ouverts à tous, rythment ces journées consacrées aux chorégraphes. L’occasion pour les publics de s’immerger dans l’univers d’un artiste et d’étoffer leurs réflexions sur les sujets proposés.

UN MOMENT PRIVILÉGIÉ DE PARTAGE AVEC LE PUBLIC

Véritable lieu de passerelle entre le public et les artistes, L’étoile du nord met en place des ateliers amateur en lien avec la programmation. Jeanne Alechinsky et Yohan Vallée, artistes en résidence longue, mais aussi Marine Colard et Anna Chirescu proposent un atelier de danse accessible à tout niveau. Un atelier à destination des enfants sera également tenu en avril par Nina Vallon sur l’univers d’Alice au pays des merveilles en lien avec sa pie?ce.

Des discussions sont également initiées à la fin des représentations autour de thématiques en lien avec les spectacles. Un moment d’échange et de convivialité en bord de plateau, mais aussi l’occasion d’aborder certains sujets de société, comme la question animale avec Vaca d’Anna Chirescu et le cinéaste Vincent Sorrel, et de discuter avec des invités tels que Bruno Salomon, journaliste et commentateur sportif à la suite de Le Tir Sacré de Marine Colard.

RÉSONANCE François Veyrunes Création janvier 2022

FRANÇOIS VEYRUNES – Cie 47.49

RÉSONANCE

Création 2022 pour sept danseurs

11, 12, 13 janvier 2022 au Grand Théâtre de Grenoble

Tournée jusqu’en novembre 2022

Durée : 65 mn

 

François Veyrunes présente en 2022 Résonance la nouvelle création de la compagnie 47.49, deuxième volet de la trilogie Humain trop humain, entamée en 2019 avec Outrenoir.

Après le vif succès remporté par la Trilogie humaine composée de Tendre Achille (2014), Chair Antigone (2015) et Sisyphe heureux (2017), François Veyrunes continue ici de questionner la nature humaine. Résonance interroge en filigrane la question du « vivre ensemble » dans un monde en profonde mutation.

Avec son équipe, il revisite la notion de l’altérité en considérant le vivant dans son ensemble. Comment à la fois, faire avec notre propre singularité tout en étant partie prenante du corps social dans son ensemble ? Comment être à la fois, pleinement sujet, dans une dynamique coopérative, en tenant compte de l’écosystème complexe dans lequel nous vivons ? François Veyrunes explore ces paradoxes intrinsèques à la nature humaine en les transposant dans le champ gravitaire.

Le concept de Résonance déployé par Hartmut Rosa vient étayer et enrichir son approche chorégraphique au sens où le philosophe l’envisage comme « étant un mode de relation où peut se déployer un lien entre moi, et autre chose, les autres, la nature, une partie de moi-même comme le corps ou l’esprit par exemple. Cette autre chose vient à ma rencontre, me touche et me transforme ».


TOURNÉE 2022

  • 18 janvier – Le ZEF, SN de Marseille
  • 28 janvier – Festival Trajectoire, CCN de Nantes
  • 31 janvier – Théâtre de Châtillon, Festival Faits d’Hiver – micadanses, Paris
  • 10 & 11 février – Bonlieu, SN d’Annecy
  • 4 mars – Le Rive Gauche, SCIN de St-Etienne- du-Rouvray
  • 15 mars : Théâtre Molière, scène nationale Sète (34)
  • 3 mai : Château Rouge, scène conventionnée Annemasse (74)
    8 et 9 décembre : Grand Angle, Voiron (38)

NOUVEAU GARE AU THÉÂTRE Janvier à juin 2022

Nouveau Gare au Théâtre

PROGRAMME DE MI-SAISON

janvier à juin 2022

 

Dans le giron du NGAT !

Le Nouveau Gare au théâtre (NGAT) résonne plus que jamais comme un lieu de fabrique. Un temps et un espace très appréciés par les artistes, une manière de mieux se retrouver, sas salvateur propice au processus de création.

Chaque jour, des jeunes compagnies sont accueillies chaleureusement dans cette fabrique d’arts de 1800 m2 dotée de cinq espaces organisés autour d’une vaste salle entièrement modulable en pleine hauteur. Chaque semaine, les enfants des ateliers théâtre et architecture testent leurs talents dans ce lieu atypique, devenu pour certains, une deuxième maison ! Les adultes participent aux ateliers de technique vocale, désormais ils peuvent s’essayer à un atelier d’écriture le mardi. Sans oublier les autrices et auteurs confortablement installés dans l’Espace Claudine Galea. Dispositif rare en France, cette salle de résidence d’écriture est gratuite et ouverte du lundi au vendredi sur réservation.

Refuge précieux pour les artistes, le NGAT accompagne le cheminement des œuvres et fait éclore les talents de demain.

En 2022, Yan Allegret et Diane Landrot à la tête de ce lieu dédié à l’émergence, proposent « Hors radar », un accompagnement des processus de recherche des arts de la sce?ne. À l’nstar de la recherche fondamentale scientifique, nous avons besoin d’espace-temps qui nous permette d’interroger les outils de l’art. Des refuges ou? le « je ne sais pas » n’est plus perçu comme une fragilité?, mais au contraire comme une force de travail agissante.

Dans ce programme d’accompagnement, le NGAT participe notamment au dispositif STEPS, avec trois autres lieux franciliens*, il accompagne 4 compagnies dans le passage de l’écriture sur table à celui de la mise en espace sur scène. Chaque projet soutenu sera présenté dans chacun des 4 lieux partenaires, sous forme d’étape et/ ou de projet achevé.

À noter également que du 9 au 20 mai, une carte blanche est donnée au NGAT par le Théâtre Paris Villette / Le Grand Parquet. Au programme :  une lecture de Jeanne par la Cie (&) So Weiter – Yan Allegret – une étape de travail de Communes par la Cie MKCDMatthias Claeys et une soire?e myste?re réunissant de nombreux artistes re?sidents.

Un laboratoire de recherche avec le scénariste Alexandre Barry et la comédienne Valérie Dréville, l’une des marraines du NGAT, sera également proposé du 1er au 15 juin.

Et bien entendu, créations, temps forts, festival d’été sont au programme de ce lieu attaché à la notion de processus.

 

*L’Etoile du Nord Sceène Conventionnée d’intérêt national art et création pour la danse à Paris, l’ECAM Espace Culturel André Malraux Théâtre du Kremlin Bicêtre, Anis Gras Le lieu de l’autre à Arcueil

 

Programmation complète ICI

ÉCRITURE ET DANSE : DEUX NOUVEAUX RENDEZ-VOUS EN 2022 À L’ÉTOILE DU NORD

ÉCRITURE ET DANSE : DEUX NOUVEAUX RENDEZ-VOUS
EN 2022 À L’ÉTOILE DU NORD

Jean-François Munnier, directeur du théâtre L’étoile du nord depuis janvier 2020, propose deux temps forts, en 2022, emblématiques des grands axes de son nouveau projet. Faire de ce théâtre de quartier du 18e arrondissement de Paris, une scène pour la jeune création théâtrale, chorégraphique et littéraire. Il y accueille des artistes en résidence, favorisant la singularité de chacun, et offre au public des spectacles,
des rencontres, des débats, des lectures, d’autres manières d’aborder les œuvres, d’appréhender les différentes étapes de la création.


THÉÂTRE

28 JANVIER — 19 FÉVRIER 2022

LA FABRIQUE DES ÉCRITURES

DE L’ÉCRITURE À LA MISE EN SCÈNE

La première édition de ce nouveau festival interroge la place de l’auteur / metteur en scène, et met la question des écrits au centre de sa programmation. De jeunes auteurs nous dévoilent la construction d’une écriture théâtrale, de la table à la scène. Des premières ébauches d’un texte jusque sa version finale sur le plateau, le public assiste à ce parcours souvent méconnu et échange avec les artistes. Lectures, ateliers d’écriture, pratique scénique, représentations reflètent l’écriture en cours, et les multiples facettes du processus de création dans son ensemble.

ARTISTES AU PROGRAMME : Béatrice Bienville, Anna Bouguereau et Jean-Baptiste Tur, Antonin Fadinard, Pierre Giafferi, Caroline Hinault, Jeanne Lepers, Jennifer Murzeau, Juliette Navis, Laurine Roux, Pauline Susini, Sarah Tick…


DANSE

10 MARS — 22 AVRIL 2022

IMMERSION DANSE

Ce nouveau festival Immersion danse invite une dizaine de compagnies à s’installer sur le plateau du théâtre et à en disposer comme elles le souhaitent. Durant ces cinq semaines, de nombreux artistes ont carte blanche pour créer, expérimenter, proposer, inventer… Ateliers, spectacles, débats pour tout public, rythment ces journées consacrées aux chorégraphes et aux danseurs. Une manière de s’immerger dans les univers de chacun. Et l’occasion d’aborder certains sujets de société, comme la question animale avec Vaca d’Anna Chirescu ou le commentaire sportif avec Le Tir Sacré de Marine Colard.

ARTISTES AU PROGRAMME : Jeanne Alechinsky et Yohan Vallée, Anna Chirescu, Marine Colard, Collectif La Ville en feu, Alexandre Fandard, Jack Gallagher et Jack Timmermans, Lei?la Ka, Bastien Lefèvre et Cle?mentine Maubon, Sandrine Lescourant, Frank Micheletti, Sylvain Prunenec, Charles Robinson, Nina Vallon…

TRANSDANSES 16 au 26 novembre 2021 à l’Espace des Arts

TRANSDANSES

Festival de danse du 16 au 26 novembre 2021

L’Espace des Arts, Scène nationale de Chalon-sur-Saône propose le FESTIVAL TRANSDANSES, du 16 au 26 novembre 2021 : un rendez-vous haut en couleurs qui embrasse, des soli aux pièces de groupe, des chorégraphies puissantes aux musiques plurielles, de l’électro à la house, du hip-hop au rock.

8 soirées intenses où l’Espace des Arts vibre au rythme de toutes les audaces ; tous les lieux sont investis, Petit et Grand espace jusqu’au salon panoramique donnant libre court à 9 compagnies, dont 3 créations. Les membres du vivier d’artistes de l’Espace des Arts, sont à l’honneur comme Justine Berthillot avec NOTRE FORÊT, une performance immersive au cœur de la jungle ou encore hafiz dhaou et aïcha m’barek avec CELEBRATION, une création en forme d’appel joyeux à ce qui nous lie, un jaillissement serein pour de belles retrouvailles.

Au programme pour ouvrir les festivités, le 16 novembre, on découvrira aussi BIEN PARADO du collectif La Méandre / Cie Fernweh, qui allie, grâce à la danseuse Jane Fournier et au musicien Cédric Froin, la techno aux accents traditionnels de la Sévillane.

En clôture, le 26 novembre : la création des solos de danses urbaines in situ avec PREQUEL d’Étienne Rochefort ; la creéation de la cie Maqamat du chorégraphe libanais Omar Rajeh (récemment nommé Chevalier des Arts et des Lettres par Roselyne Bachelot) CENT MILLE FAÇONS DE PARLER, inspirée des poèmes d’amour de la poésie soufi.

Sans oublier : le spectacle événement QUEEN BLOOD de Ousmane Sy ; ROOM WITH A VIEW avec les 15 danseurs du Ballet national de Marseille (LA)HORDE et la musique enregistrée de RONE ; LE CORPS DES SONGES de Nosfell, chanteur, danseur et chorégraphe ; et on retrouve, avec L’AMOUR SORCIER, la cie chatha de hafiz dhaou et aïcha m’barek et les tonalités jazz de Jean-Marie Machado et son Orchestre Danzas.

IN EXTREMIS / Le grand jeté ! Création octobre 2021

Cie Le grand jeté ! – Frédéric Cellé Chorégraphe

In Extremis

Création 2021 – compagnie de danse contemporaine

In extremis met en scène six interprètes, venus de la danse et du cirque, qui tentent de renaître dans un monde dévasté, de fin d’apocalypse. La scène apparaît comme une architecture à reconstruire. Qu’est-ce qui nous pousse à rester droit, à tenir debout. De quelle(s) façons un corps peut-il se mettre en danger ? Tensions, ruptures, linéarités… la pièce explose en pulsions et contentions à la recherche de ce qui nous anime. Moments fragiles et puissants, In extremis tord et délie les corps aux limites de la performances physiques, de la souffrance à la joie enfin libérée !

 

Chorégraphie : Frédéric Cellé

Compositeur : LAAKE

Interprètes : Simone Giancola, Alexis Jestin, Juliette Jouvin, Xavi Auquer Goméz, Arthur Bertrand Bazin, Louise Léguillon

 


Tournée

8 octobre 2021 : L’arc, scène nationale – Le Creusot (71) // 1 représentation
13 janvier 2022 : Théâtre municipal – Semur-en-Auxois (21) // 1 représentation
15 janvier 2022 : Théâtre municipal – Beaune (21) // 1 représentation
1er mars 2022 : La Maison – Maison de la culture de Nevers agglomération – Nevers (58) // 1 représentation
31 mars 2022 : Festival Art Danse – Chenôve (21) // 1 représentation
7 avril 2022 : le Théâtre, scène nationale – Mâcon (71) // 1 représentation
9 avril 2022 : Théâtre municipal – Fontenay-sous-Bois – (94) // 1 représentation
20 et 21 mai 2022 : Théâtre les arts – Cluny (71) // 2 représentations

19 janvier 2023 : Théâtre Paul Eluard – Bezons (95)

 

BIEN FAIT ! 13 au 29 septembre 2021

Bien fait !

La rentrée fait sa danse du 13 au 29 septembre 2021

Du 13 au 29 septembre 2021, le festival Bien fait ! marquera la rentrée danse avec une édition particulièrement faste. Traditionnellement dédié aux chorégraphes soutenus à micadanses – Paris, Bien fait ! offre depuis 2016 une fenêtre de diffusion à certains projets repérés en studio. Cette 6ème édition sera aussi celle de créations qui n’ont pas pu rencontrer leur public suite à l’annulation de Faits d’hiver 2021.
4 lieux de diffusion, 14 spectacles dont 13 créations, une plateforme professionnelle avec Danse dense et une conférence dansée.

Vanves, Châtillon, Le Regard du Cygne et bien sûr micadanses seront les étapes d’un parcours riche en découvertes impatientes.

www.bienfait.micadanses.com

 

UN FESTIVAL DE PAPIER – journal micadanses janvier/février 2021

Un festival de papier, écrire sinon rien

Journal – janvier/février 2021

12 janvier 2021 : le Festival Faits d’hiver annule sa 23e édition qui devait débuter quelques jours après et tranche : pas de reports, à peine une concession à quelques séances professionnelles qui se maintiennent dans le vaille que vaille ambiant. Ce sont 15 créations qui ne rencontreront pas leur public. Ce sont 23 compagnies qui ne présenteront pas leur spectacle.

Comment faire exister alors ce qui n’a pas eu lieu ? Réinventer un espace d’expression chorégraphique dans un contexte où les scènes sont fermées, l’horizon incertain et où le spectacle vivant n’a de tribune que sur les écrans ?

L’idée d’un festival de papier émerge dès le lendemain de l’annulation.
Fidèle à son amour des livres, le directeur du festival, Christophe Martin, invente avec les membres de son équipe et des journalistes spécialisés en danse un drôle de journal, manière de carnet de bord où se mêlent textes hybrides à la croisée de la critique et du portrait, impressions et imaginaires nés de représentations discrètes, de rencontres, d’entretiens…

Palimpseste inédit où s’inscrit de manière originale et unique ce qui aurait dû être.


CAP SUR 2022 : 24e EDITION DU FESTIVAL FAITS D’HIVER

DU 17 JANVIER AU 14 FÉVRIER 2022
53 représentations – 18 lieux à Paris et en petite couronne

avec notamment Marta Izquierdo Munoz, Hervé Robbe, Wanjiru Kamuyu,
Béatrice Massin, Amala Dianor, François Veyrunes, Ashley Chen, Teresa Vittucci, Marinette Dozeville, Yuval Pick, Anne-Sophie Lancelin…

 

La promesse (des nuits d’été) / Christophe Garcia 27 mars 2021

Christophe Garcia / Cie La Parenthèse

La promesse (des nuits d’été)

Première partie des Nuits d’été, création prévue en 2022

FILAGE >  vendredi 26 mars 2021 à La Collégiale Saint-Martin, Angers

> Une captation aura lieu le 27 mars et sera mise en ligne le 18 avril à 15h sur la page Facebook de la collégiale et sur la page Youtube du Département.


La promesse (des nuits d’été) lève le voile sur la nouvelle création de Christophe Garcia. Cette première étape d’une œuvre, qui sera complète en 2022, est déjà teintée de l’œuvre de Berlioz.Avec la complicité du compositeur Laurier Rajotte et des danseurs, Christophe Garcia plonge les spectateurs au cœur d’une fresque passionnée, onirique et tourmentée.

Chorégraphie : Christophe Garcia.
Musique : Hector Berlioz Les nuits d’Été (Orchestre national des Pays de la Loire / John Axelrod : direction / Véronique Gens : soprano / Ondine Records) – Laurier Rajotte Le septième poème.
Emprunts chorégraphiques à Michel Fokine et à Michel Kelemenis avec son concours et son autorisation.
Interprètes : Marion Baudinaud, Idir Chatar, Julie Compans, Charline Lianes- Peugeot, Nina Morgane Madelaine, Alexandre Tondolo.
Costumes : Pascale Guéné.

CARTE BLANCHE À VALÉRIE DRÉVILLE 8 janvier 2021

Carte blanche à Valérie Dréville

vendredi 8 janvier 2021, dès 17h au Nouveau Gare au Théâtre à Vitry-sur-Seine


Inauguration de la Salle Valérie Dréville

Depuis septembre 2019, Diane Landrot et Yan Allegret, succédant à Mustapha Aouar, ont pris les rênes du Nouveau Gare au Théâtre à Vitry-sur-Seine. Une « fabrique d’arts » de 1800 m2 dotée de 5 espaces autour d’une grande salle entièrement modulable en pleine hauteur.
Le Nouveau Gare au Théâtre a fait peau neuve, en janvier 2020, la grande salle est nommée « Yoshi Oïda » du nom de l’artiste japonais âgé de 86 ans ; en septembre, création d’un lieu unique dédié aux autrices et auteurs « l’Espace Claudine Galea », du nom de l’autrice, lauréate du Grand Prix de littérature dramatique 2011 et du Grand Prix de littérature de jeunesse 2019.

Après la salle Yoshi Oïda et l’espace Claudine Galea, le Nouveau Gare au Théâtre inaugure une troisième salle de représentation et de repétition. C’est l’actrice Valérie Dréville qui sera notre marraine. À cette occasion, une soirée « carte blanche » lui a été confiée, dans laquelle elle a choisi de présenter Danses pour une actrice (Valérie Dréville), un spectacle créé en septembre 2020 au Théâtre Vidy-Lausanne.


Danses pour une actrice (Valérie Dréville)

spectacle à 19h – Durée : 1h30

Pour ce spectacle, le chorégraphe Jérôme Bel a demandé à l’actrice Valérie Dréville d’interpréter, non pas les rôles du répertoire théâtral comme elle en a l’habitude, mais plutôt certaines danses de la modernité chorégraphique. C’est à l’entrecroisement de la pratique du théâtre et de la danse, du langage et du mouvement que l’interprétation de ces danses se joue. C’est la vulnérabilité, l’intériorité et l’imaginaire de l’actrice qui seront à l’œuvre dans ce spectacle hors de toute volonté de performance et de spectaculaire.

Coproductions : The?a?tre Vidy-Lausanne, MC93 — Maison de la Culture de Seine-Saint-Denis, La Commune – Centre Dramatique National d’Aubervilliers, Festival d’Automne a? Paris, R.B. Je?ro?me Bel
Soutiens : avec l’aide du CND Centre National de la Danse et de la Me?nagerie de Verre pour la mise a? disposition de leurs espaces de re?pe?titions. R.B. Je?ro?me Bel rec?oit le soutien de la DRAC I?le-de-France – Ministe?re de la Culture et de la Communication

LES 20 ANS DE LA CIE LA PARENTHÈSE – Mars 2021

Événement annulé / report en cours

 

Les 20 ans de la compagnie La Parenthèse

Christophe Garcia fonde la Parenthèse à Marseille en 2000. Après un passage à Montréal, la compagnie développe son travail à Angers en 2013. Lauréat de plusieurs prix internationaux de chorégraphie, il est très vite remarqué lors de différents événements européens et nord- américains.

Le travail de La parenthèse lie intimement la danse à la composition musicale et au texte.
Christophe Garcia modifie sans cesse les contours de sa chorégraphie, en associant son écriture à différents artistes auteurs, compositeurs et plasticiens.

Les 20 ans de la compagnie seront célébrés vendredi 26 et samedi 27 mars 2021 à 19h

à La Collégiale Saint-Martin – 23 rue Saint-Martin à Angers

La Promesse des nuits d’étés

Tel est l’intitulé de cette soirée-anniversaire qui offrira les prémisses de la prochaine création de La Parenthèse, Les nuits d’étés. Une invitation à un voyage fantastique d’après Les Nuits d’été de Hector Berlioz.
L’occasion aussi de rendre hommage aux danseurs de la compagnie et de mettre à l’honneur 20 ans de collaborations artistiques, en réunissant ceux qui entourent Christophe Garcia depuis ses débuts. En effet, le souhait le plus cher de Christophe Garcia pour ses vingt ans est de créer des ponts entre son équipe et ceux qui l’ont inspiré dans sa carrière. Ainsi, plusieurs clins d’œil à des grands noms de la danse et de la musique sont prévus tout au long de la soirée.

À l’image du compositeur Québéquois Laurier Rajotte, qui offrira une nouvelle création musicale, ou du chorégraphe Michel Kélémenis, chorégraphe et directeur de KLAP Maison pour la danse à Marseille, qui en tant qu’invité spécial, transmettra son solo kiki la rose aux danseurs de La Parenthèse.

À l’horizon 2023, Christophe Garcia et son équipe préparent à nouveau d’ambitieux et singuliers projets : Créations immersives et scéniques mobilisant de nombreux danseurs et musiciens, coproductions internationales qui viendront s‘ajouter aux nombreuses tournées déjà prévues avec le répertoire constitué.

L’histoire de La Parenthèse n’est pas prête de s’arrêter !

Au programme :

 – L’Heure du bain, pièce phare de la compagnie qui sera interprétée par les danseurs de l’École Nationale de Danse de Marseille

La Promesse des Nuits d’étés, une étape de travail de la prochaine création

–  Cyrano, une promenade nocturne et chorégraphique, au cœur du patrimoine architectural et historique de la Collégiale, clôturera cette soirée.

FESTIVAL FAITS D’HIVER 14 janvier au 12 février 2021

FESTIVAL FAITS D’HIVER

du 14 janvier au 12 février 2021

 

Des Faits d’hiver en pleine expansion

La 23ème édition du Festival Faits d’hiver aura lieu du 14 janvier au 12 février 2021,

Christophe Martin, son directeur, annonce « la plus importante édition de l’histoire du Festival

avec 15 lieux de diffusion, 54 représentations et 15 créations ».

TRANSDANSES AU COLLÈGE ET AU LYCÉE 16 novembre au 18 décembre 2020 à l’Espace des Arts

TRANSDANSES au Collège et au Lycée

16 novembre au 18 décembre 2020 à l’Espace des Arts, scène nationale Chalon-sur-Saône

Avec TransDanses au Collège et au Lycèe, l’Espace des Arts propose une expérience autour de la danse, ludique, pédagogique, novatrice et participative, pendant une semaine au sein d’un établissement scolaire de Saône-et-Loire.

À l’Espace des Arts, novembre est le « mois de la danse ».

Nous nous apprêtions à vivre, du 10 au 21 novembre, la 1re édition d’un nouveau festival de danse, TransDanses, mais la situation nous impose de remiser tapis de danse et projecteurs.

Face à l’impact de la situation sanitaire et sécuritaire sur les jeunes, l’équipe de l’Espace des Arts a, dans l’urgence, imaginée et élaborée TransDanses au collège et au lycée, parenthèse chorégraphique à l’attention des collégien.ne.s et lycéen.ne.s et de leur communauté éducative.

À partir d’un petit chapiteau qui sera installé une semaine dans chaque établissement, l’Espace des Arts propose aux élèves et aux personnel.le.s de vivre une expérience ludique, pédagogique, novatrice et participative de la danse, qui pourra se déployer dans plusieurs collèges et lycées du 16 novembre au 18 décembre.

Conçu dans le respect des règles sanitaires en vigueur, TransDanses au collège et au lycée est un parcours proposé pour plusieurs classes d’un même établissement scolaire, tous niveaux confondus, composé de :

Breakstory, une conférence dansée sur l’histoire de la danse hip-hop

I-Dance : un scanner 3D créateur d’avatars-danseurs

• Un atelier sur les danses sociales

LE PROBLÈME AVEC LE ROSE Christophe Garcia – Avignon Off 2021 et Tournées

LE PROBLÈME AVEC LE ROSE

Tournée 2020-2021

et AVIGNON OFF du 7 au 28 juillet 2021 (relâche le lundi)

Le Nouveau Grenier – 9 rue Notre Dame des 7 douleurs 84000 Avignon

 

Tous les jours, Alix, Sasha, Lou et Noa se rencontrent dans un carré de jeu rose pour de vibrantes histoires. Jusqu’à ce qu’une terrible nouvelle leur parvienne : le rose, c’est pour les filles. C’est le cataclysme ! Déroutés, ils se retrouvent projetés dans un tourbillon d’émotions à la recherche de nouveaux repères. Le problème avec le rose, un spectacle teinté d’humour et d’absurde qui allie danse et théâtre.

Dans cette proposition pour toute la famille à partir de 6 ans, l’univers cru de l’enfance aborde les enjeux du genre et de la diversité. Dessiner une licorne. Se battre. Se salir en sautant dans les flaques d’eau. Qu’est-ce qui est réservé aux filles ? Qu’est-ce qui est réservé aux garçons ? Qui décide de cela ?

Les mots en symbiose avec la gestuelle dansante des acteurs, les astuces du décor, des éclairages, des costumes, tout en scène interroge la question de l’ouverture, de la différence, de la tolérance et de l’importance que l’on accorde au regard des autres et au défi de rester soi-même.

Tournée 2020-2021

13 au 17 octobre Opéra de Saint-Étienne En co-accueil avec La Comédie – CDN de Saint-Etienne

Annulation Covid

16 février Théâtre Philippe Noiret de Doué La Fontaine (49)

19 février Théâtre Le Piaf, Bernay (27)

23 février Espace Léopold Sédar Senghor, May/Evre (49)

5 et 6 mars salle Visages du Monde, Cergy (95)

15  mars Théâtre d’Angoulême (16)

Reprise de la tournée :

8 juin (représentation scolaire) Théâtre Philippe Noiret à Doué-en-Anjou (49)

7 au 28 Juillet à 16h05

Off d’Avignon, Le nouveau Grenier/nouveau lieu de diffusion de la Région Pays de la Loire

 

Tournée 2021-2022

27 octobre Le May-sur-Evre (49)  – Espace Culturel Léopold Sédar Senghor

23 > 25 novembre St Jean-Sur-Richelieu (Québec) – Théâtre des Deux rives

28 > 30 novembre Saint-Jérôme (Québec) – Théâtre Gilles Vignault

Janvier-février : tournée Québec

11 > 12 mars Cergy (95) -Salle Visages du monde

15 mars Bernay (27) – Théâtre le Piaf

Avril-mai : tournée Québec

 

 

Distribution

Chorégraphe et metteur en scène Christophe Garcia

Autrice et metteuse en scène Érika Tremblay-Roy

Scénographie Julia Morlot

Lumières Andréanne Deschênes

Musique Jakub Trzepizur

Costumes Pascale Guené

Interprètes Idlr Chatar, Nina-Morgane Madelaine, Quentin Moriot, Alexandre Tondolo

 

création 2018

50 minutes

à partir de 6 ans

L’AMBITION D’ÊTRE TENDRE Christophe Garcia – création 2021 et tournées

L’AMBITION D’ÊTRE TENDRE

Création 2021

L’ambition d’être tendre est une cérémonie aux couleurs de la Méditerranée. Deux musiciens et un chorégraphe s’associent pour créer une performance en forme de spirale qui nous mènera à la transe. Cette pièce pour cinq interprètes nous offre un précieux instant de puissance et d’abandon. La musique enveloppe les danseurs, comme une seconde peau. L’interprète s’efface et s’oublie dans l’ivresse et la répétition. Apparait alors un imaginaire hors du temps, en suspension, entre archaïsme sonore et gestes contemporains.

L’Ambition d’être tendre, qui conjugue musique et danse, est née de la rencontre de Christophe Garcia avec le musicien Benjamin Melia, très vite rejoint par Guillaume Rigaud, musicien compositeur. Sur fond de cornemuses, de fifres et de galoubets prolongés par des sons électroniques, la pièce prend ses racines dans les rituels méditerranéens, évoquant l’imaginaire de danses archaïques, entre transe et volupté. Une pièce organique, axée sur le souffle et le mouvement, enivrante comme un rituel explosif.


Tournée 2020-2021

17 septembre Le Colisée / Biarritz
dans le cadre de la 30e édition du festival Le Temps d’aimer la danse à Biarritz (11>20 septembre 2020)

2 octobre Musée Jean Lurçat, Angers (49)

11 décembre Théâtre de la Licorne, Cannes (06)

15 janvier Salle du Mûrier, Craon (53)

19 janvier Théâtre le Dôme, Saumur (49)

21 janvier Centre des Congrès, Parthenay (79)

26 janvier Théâtre Universitaire, Le Mans (73)

17 mars Montargis (45)

19 mars Les Ondines, Changé (53)


Tournée 2021-2022

7 octobre Javron-les-Chapelles(53)

14 octobre Montreuil-Belay (49)

2 décembre Le Mans (72) – Théâtre Universitaire

12 janvier Festival Région en Scène Mûrs-Erigné (49)

20 janvier Parthenay (79) – Centre des Congrès

2 avril Loire-Authion (49)

21 avril Montargis (45)

11 mai Angers (49)

13 mai Changé (72)

26 mai Sarzeau (56) – Festival Plage de Danse

 

Distribution

Chorégraphie Christophe Garcia

Musique Benjamin Mélia – Guillaume Rigaud – Stephan Nicolay

Direction technique / Régie Son Bruno Brevet

Lumières Simon Rutten

Costumes Pascale Guene

Décors Alessandro Lanzilotti

Assistante chorégraphie  Julie Compans

Interprètes Marion Baudinaud – Charline Peugeot – Alexandre Tondolo – Benjamin Mélia ( Musicien) –  Guillaume Rigaud ( Musicien)

 

Création 2018/2019

Durée : 50 minutes

BIEN FAIT ! – 5e édition 11 au 18 septembre 2020

La rentrée fait sa danse à micadanses
du 11 au 18 septembre 2020
5e édition

8 pièces dont 5 créations*

Plateaux Harris GkekasPracticability* Maria Jesus SevariPas de promesse aujourd’hui* Sophie Bocquet Entretien chorégraphique* Jean-Christophe Boclé & Jean-Christophe ParéCaractères_5* Bruno BenneJuste au corps, Salomé Andrea SitterAlbum de chorégraphies* Karima El AmraniDanse d’intérieurLotus Eddé Khouri

 

Bienvenue à la maison mica !

Plus que jamais, Bien fait ! s’affirme comme le festival des résidents, un accompagnement salutaire pour les compagnies et chorégraphes qui sont accueillis toute l’année à micadanses. Du 11 au 18 septembre, Bien fait ! présente 8 compagnies en diffusion et 4 autres sur un plateau en collaboration avec Danse Dense. 7 des équipes programmées ont été en résidence à micadanses, 5 ont reçu un apport en production. Une danse plurielle, du solo au quintet, aux mille esthétiques, des parcours et des générations divers marquent le foison- nement du travail, l’activité d’un lieu ouvert et présent, toute l’année, à toutes les étapes de la création chorégraphique. Lieu historique de la danse contemporaine à Paris, micadanses a entretenu la flamme durant tout le confinement par le biais de cours réguliers du danseur par zoom.

Si le festival Faits d’hiver se déploie chaque année en janvier et février, dans tout Paris et la petite couronne, Bien fait ! lui reste à la maison.


INFOS PRATIQUES

micadanses – Studio May B? 15 rue Geoffroy l’Asnier 75004 Paris

réservations : www.micadanses.com/billetterie

tarif plein : 16€ – tarif réduit : 13€ – tarif adhérent : 10€

NIEBO HÔTEL Christophe Garcia – Création Juillet 2020

NIEBO HÔTEL

Christophe Garcia – Cie la parenthèse

Mardi 28, mercredi 29 et jeudi 30 juillet 2020

à 16h, 18h30 et 21h  /  Durée : 1h20

GÉNÉRALE LUNDI 27 JUILLET 2020 de 16h à 17h30

à l’hôtel  Le Saint-Julien – ?9, place du Ralliement, 49100 Angers

 

Invitation immersive au cœur d’un hôtel

De chambre en chambre, le spectateur, convié sur rendez-vous, plonge dans l’intimité d’un lieu à la rencontre des danseurs. Six performances en boucle, composées de soli ou de duos, seront proposées à un spectateur dans sept chambres.?Une manière de voir sans être vu, d’être complice / voyeur d’un imaginaire lié à l’univers d’un hôtel, à un moment de passage propice à la solitude mais aussi au fantasme à la rencontre…

Informations réservations :

niebohotel@la-parenthese.com –  06 63 55 95 17

Tarif: 12 euros

CHRISTOPHE GARCIA – CIE LA PARENTHÈSE – 2020-2021

CHRISTOPHE GARCIA

LES 20 ANS DE LA COMPAGNIE – Créations & reprises

Danseur de formation, initié aux arts du théâtre, du chant et de la musique, Christophe Garcia a très vite orienté son travail vers la chorégraphie. Après avoir intégré le Béjart Ballet Lausanne, il collabore avec plusieurs personnalités artistiques et structures internationales, en France et au Canada, telles Robert Lepage et Ex Machina, Robert Wilson et Les Grands Ballets Canadiens.

Lauréat de plusieurs prix internationaux de chorégraphie, son travail est très vite remarqué lors de différents évènements européens et nord-américains.?En 2000, Christophe Garcia fonde sa compagnie La parenthèse à Marseille et signe sa première création « Alice ». Il s’installe à Angers en 2013. Depuis, la compagnie a porté plus de 25 créations qui ont rayonné en France et à travers le monde.

Christophe Garcia propose petites formes et spectacles ambitieux avec toujours le souci de créer des ponts entre les arts, les générations et les continents.

  •  NIEBO HÔTEL nouvelle création « corona compatible » du 28 au 30 juillet 2020 à l’hôtel Saint-Julien à Angers
  • L’ambition d’être tendre, succès en 2019 dans le Off d’Avignon au théâtre Golovine, est un rituel en forme de transe qui mêle musique et danse et qui obtient le Prix du Public.? Ce spectacle sera au programme du Festival Le Temps d’aimer à Biarritz, le 17 septembre 2020 et en tournée jusqu’en mars 2021 dans toute la France.
  • Le problème avec le rose, ce spectacle jeune public connaît un beau succès depuis trois ans. Créé en collaboration avec Le Petit Théâtre de Sherbrooke au Canada, il sera à l’Opéra de Saint Etienne du 12 au 17 octobre 2020 puis en tournée en France et au Canada et on le retrouvera à nouveau dans le Off d’Avignon en juillet 2021.
  • Les nuits d’été, une nouvelle création en 2021, pour fêter les 20 ans de la compagnie La parenthèse, une première étape de travail aura lieu le 27 mars 2021 à Angers.

FESTIVAL FAITS D’HIVER / 13 janvier au 8 février 2020

FESTIVAL FAITS D’HIVER du 13 janvier au 8 février 2020

PARIS DANSE FESTIVAL

Le festival de danse Faits d’hiver présente sa 22ème édition du 13 janvier au 8 février 2020 sous la direction de Christophe Martin.

De Paris, en passant par Créteil et Vanves, le Festival Faits d’hiver se déploie en une farandole bruissante et colorée à travers 12 lieux de diffusion.

On note trois nouveaux lieux Le Point Éphémère, l’Espace culturel Bertin Poirée dont un en extérieur Le Socle. Remarquez le retour du Théâtre Le Vanves et la présence de fidèles partenaires tels que le Centre culturel suisse, le Théâtre de la Cité Internationale, la MPAA/Saint Germain, Le Carreau du Temple, l’Atelier de Paris /CDCN, le Centre Pompidou, la MAC de Créteil avec le Théâtre de la Ville et micadanses.

Parcours féminins en pointe

36 représentations, 12 créations, 1 première en France où toutes les générations se retrouvent jeunes et moins jeunes, connus et moins connus. Ainsi Georges Appaix, Bernardo Montet, Jean Gaudin, Benoist Brumer, Daniel Linehan, Thomas Chopin, Lotus Eddé Khouri et Christophe Macé.

La danse se conjugue beaucoup au féminin pour cette 22e édition de Faits d’hiver, les femmes chorégraphes et interprètes sont à l’honneur donnant mille visages à leurs univers singuliers. Ainsi : trois femmes sont interprètes dans la création de Bernardo Montet Mon âme pour un baiser. Teresa Vitucci, performeuse italienne, a conçu et interprète le solo Hate me, Tender. On retrouve Nathalie Pubellier dans Non, pas toi ! Nach et Leïla Ka sont réunies dans une même soirée autour du krump et des danses urbaines. Cindy Van Acker et son spectacle Speechless voices. La création de Valeria Giuga Rockstar. Dans sa création, Yumi Fujitani chorégraphie et interprète le solo Aka-Oni comme Camille Mutel avec Not I. Lenio Kaklea nous dévoile Encyclopédie pratiques, Détours. Et aussi la soirée au Vanves avec : Christine Armanger avec MMDCD ainsi que Sarah Crépin et Etienne Cuppens avec Solo OO.

Depuis trois ans, Faits d’hiver se clôt avec Blitz, festival de la micro performance où une carte blanche est donnée à un chorégraphe en partenariat avec la SACD. En 2020, succédant à Nadia Vadori-Gauthier, Joanne Leighton et Thomas Lebrun, Bernardo Montet en sera le maître d’oeuvre. Il nous propose une « carte blanche noire » donnant – dit-il – « un coup de projecteur sur les écritures noires à la croisée, à l’intersectionnalité des chemins ».

Faits d’hiver 2020 marque une fois de plus son ADN : aiguisé, original, insolent, ouvert à tous les genres, à toutes les audaces !

ESPACE DES ARTS / Festival Instances – Novembre 2019

INSTANCES 

Une oeuvre est la somme de tout ce par quoi l’artiste a été traversé. Celles qui sont montrées à Instances, parlent, bien sûr, du monde d’aujourd’hui, mais parcouru par l’expérience de la danse.

Et, s’il n’y a jamais d’idée préconçue ou de volonté délibérée qui présiderait à la programmation du festival, il est néanmoins possible de discerner une communauté de pensée entre les différents artistes ici présentés.

C’est particulièrement visible avec le focus sur le Liban, sorte de catalyseur de l’ensemble du Moyen-Orient. Les quatre chorégraphes que sont Omar Rajeh, Yara Boustany, Bassam Abou Diab et, dans une moindre mesure, Guy Nader, nous parlent des tragédies vécues ou ressenties dans leur environnement de guerre permanente. Qu’elle ait pour nom Liban, Syrie, ou autre. Mais le plus surprenant dans leurs oeuvres respectives n’est pas seulement de percuter le mur du vécu et le transfigurer au plateau, mais la transmutation par la danse de leurs peurs et de leurs colères en joie. Cette intensité, cette force, sillonnent toute cette édition d’Instances.

Tous les artistes présents étant traversés par cette même vitalité, cette jubilation, cette volonté farouche d’en découdre avec le réel, et de se battre pour que la danse soit toujours présente. Mais ils sont également réunis par une maturité dans leur parcours qui leur permet d’embrasser non pas un questionnement sur la danse, mais plutôt une évidence de l’oeuvre, une maîtrise du langage et du sens. Que l’on pense à Jan Fabre et ses formidables solos, bien sûr, ou à François Chaignaud, mais aussi à Alexandre Roccoli qui, avec Roberta Lidia De Stefano, pose la puissance portée par les corps féminins. Qu’il s’agisse de Marco da Silva Ferreira, qui relie le tribal à l’urbain le plus contemporain, ou d’Arthur Perole qui unit la tarentelle au voguing, avec, toujours pour fond de réflexion, la question du genre et celle de la joie.

Aujourd’hui, si je me retourne sur toutes les éditions d’Instances, je pourrais presque employer les mêmes mots que ceux qui caractérisent ce festival. Certainement, il aura fallu batailler pour imposer autant d’artistes de danse contemporaine inconnus dans nos territoires, sur un temps aussi resserré. Instances a su toucher progressivement un public de plus en plus nombreux, grâce à une relation de confiance établie au long cours. C’est le propre de la maturité. Mais sans conviction et sans la joie de faire ce métier, cela n’aurait peut-être pas été le cas.

Philippe Buquet, Directeur

12 > 19 novembre 2019

Bien fait ! 4e édition du 16 au 27 septembre 2019

La rentrée fait sa danse !

10 pièces dont 4 créations*

TRACES Eva Klimackova – Midi sans paupière* Carole Quettier – HHH Thibaut Eiferman – Holy Edmond Russo et Shlomi Tuizer – Offrande* de Mié Coquempot – Score #1 Récital* Nina Vallon et Aurélien Richard – O.K. Florence Casanave – Maintenant, oui Gaël Sesbou?. – Portrait de groupe avec femme(s) Claire Durand Drouhin – Études wigmaniennes* de Aurélie Berland

Bienvenue à la maison mica !

Si le festival Faits d’hiver se déploie dans tout Paris, Bien fait lui reste à la maison ! Cette année, les dix pièces proposées pour cette quatrième édition ont toutes été accueillies en résidence à micadanses, lieu historique de la danse contemporaine à Paris.

Le grand studio devient scène et c’est parti pour un festival de rentrée avec cinq soirées thématiques composées de deux spectacles.

16 au 27 septembre 2019